<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Sant'Anna FPS, Martin G et S. Taha (1996) Incidence du chlorure de sodium sur la dénitrification d'éluats de résines par une bactérie chimiautotrophe soufre-oxydante. Rev. Sci. Eau. 9 (3): 333-350.

Texte intégral (PDF)

Résumé

L'épuration ou la destination finale des éluats de régénération des résines utilisées en dénitratation reste un problème mal résolu. De nouvelles voies sont recherchées; la dénitrification biologique semble très attrayante car elle peut être mise en oeuvre sous forme d'un réacteur de faible coût et d'exploitation facile. L'objectif de ce travail a été d'affiner la connaissance du procédé de dénitrification chimioautotrophe sur soufre en milieu salé, dirigé vers l'épuration et/ou la valorisation de ces éluats.

Claus et Kutzner (1985) ont montré l'action inhibitrice de la dénitrification du chlorure de sodium à partir de 20 g/l. Une colonne contenant du soufre est alimentée en continu par une solution comportant des nitrates et des sels nutritifs. La première partie de l'étude permet de relier la charge volumique (Cv) au rendement de dénitrification. Le rendement de dénitrification est supérieur à 85 % pour Cv < 2 kg NO3-/m3.j ; il tombe à 50 % pour Cv ~ 3,5 kg NO3-/m3.j

Des rapports stoechiométriques entre les nitrates réduits et les produits formés/consommés ont été établis. Ainsi : NO3- donne 0,98 SO42- et 1 NO3- consomme 0,90 HCO3-.

L'incidence de la teneur en NaCl de la solution alimentaire permet de montrer l'inhibition non compétitive du chlorure vis-à-vis de la dénitrification. L'incidence de la concentration en NaCl sur le vitesse de dénitrification apparaît pour une charge de 1 kg NO3-/m3.j. On note que le rendement de 90 % ou plus est obtenu pour une concentration ² 30 g/l. La constante d'inhibition est de l'ordre de 40 g/l.

L'examen de la répartition de la biomasse sur le matériau et une approximation simple d'écoulement en flux piston nous conduisent à prévoir le rendement d'élimination de NO3- par :

r=1 - e[ - 143,5 ] (sur) CV (41+I)

Cette équation traduit les rôles de la charge volumique (Cv) et de la concentration en NaCl (I).

Mots clés

Dénitrification bactérienne, soufre, sels, inhibition, Thiobacillus denitrificans, assainissement des eaux usées.

Correspondance

G Martin, Laboratoire Chimie des Nuisances et Génie de l'Environnement, École Nationale Supérieure de Chimie de Rennes, Avenue du Général Leclerc, 35700 Rennes Beaulieu, FRANCE

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement