<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Le Bras S. (1995) Variation de la charge énergétique en adenylate (CEA) d'Asellus Aquaticus L. (Crustacé, Isopode) après une contamination pendant 48 h. par du lindane. Rev. Sci. Eau 8 (4) : 493-503.

Texte intégral (PDF)

Résumé

La charge énergétique en adénylates (CEA) en tant qu'indicateur de pollution sublétale est envisagée pour un invertébré aquatique Asellus aquaticus L. ( Crustacé, Isopode ). Après contamination par du lindane pendant 48 heures aux concentrations de 2, 4, 8, ou 10µg/l, le dosage des différents adénylates ( ATP, ADP, AMP ) est réalisé par la méthode de bioluminescence. La CEA ( ( ATP ) + 1/2 ( ADP ) / ( ATP ) + ( ADP ) + ( AMP ) ) est calculée. Elle est comparée à l'échelle des valeurs établies par Ivanovici pour caractériser le degré de pollution d'un milieu. Sur cette base on peut dire que la CEA du témoin (0,77) et celles des organismes soumis à 2 µg/l de lindane (0,79) ne sont pas significatives d'une modification du milieu. Par contre celles observées chez les aselles contaminées par 4, 8 ou 10 µg/l de lindane, soit respectivement 0,69; 0,65 et 0,72 témoignent d'une perturbation du milieu et permettent de prévoir une récupération possible pour ces organismes lors d'un retour dans un milieu non pollué. Cependant nous notons que seules les valeurs observées pour 4 et 8 µg/l de lindane sont statistiquement différentes de la valeur témoin. Par ailleurs à 10 µg/l de lindane on observe une tendance à l'augmentation de la CEA qui est proche de celle du témoin.

La valeur de la CEA semble rendre compte de la perturbation physiologique consécutive à la phase d'hyperexcitabilité déclenchée par ce type d'insecticide; par contre à la phase la plus avancée (paralysie) de l'intoxication, la CEA prend une valeur proche de celle du témoin.

Mots clés

Asellus aquaticus, charge énergétique en adénylates (CEA), ATP, ADP, AMP, Lindane.

Correspondance

S. Le Bras, CNRS - URA 1492, Laboratoire d'écologie et de zoologie, batiment 442, Université de Paris-Sud, 95405 ORSAY Cedex FRANCE

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement