<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Lefebvre E.et J.P. Croue. (1995) Modification de la matière organique lors des traitements conventionnels de potabilisation. Rev. Sci. Eau 8 (4) : 463-480.

Communication présentée au Colloque International du GRUTTEE Les sous produits de traitement et d'épuration des eaux, 29-30 septembre 1994, Poitiers, France.

Texte intégral (PDF)

Résumé

La filtration successive des eaux, préalablement filtrées sur membrane de porosité 0,45 µm puis acidifiées à pH 2, sur deux colonnes de résines XAD8 et XAD4 placées en série, caractérise la matière organique en trois grandes classes : les substances hydrophobes, les acides hydrophiles et les hydrophiles non retenus. Cette étude s'est intéressée à déterminer et à analyser l'impact sur la distribution hydrophobe/hydrophile des traitements conventionnels utilisés dans les usines de production d'eau potable.

En ce qui concerne l'effet de la clarification, la distribution hydrophobe/hydrophile du COD a été inchangée dans le cas de sept prélèvements sur dix, indiquant une isoélimination de chaque fraction. Dans le cas des eaux R1.2, R4 et R6.1, une diminution de la fraction hydrophobe est obtenue entre l'eau brute et son eau clarifiée.

L'étude de différents coagulants indique que la distribution de la matière organique des eaux clarifiées dépend de sa composition initiale mais aussi de la nature du coagulant mis en oeuvre. Le chlorure ferrique permet une meilleure élimination de chaque fraction comparativement à un sel d'aluminium.

Un traitement d'oxydation à un taux de 1,5 mg Oxydant/mg COD et quel que soit l'oxydant mis en oeuvre (O3, Cl2, ClO2) diminue significativement les substances hydrophobes et augmente les substances hydrophiles. Ces résultats sont logiques si nous nous référons au mode d'action de ces trois oxydants. L'ozonation d'eaux brute et clarifiée s'accompagne aussi d'une augmentation du CODB, soulignant que les substances hydrophiles générées par l'étape d'ozonation seraient biodégradables.

Des campagnes de prélèvements ont indiqué que les traitements de finition (ozonation, filtration sur CAG) en configuration industrielle ont une légère influence sur la distribution interne de la matière organique. Les résultats, du fait de taux de traitement plus faibles, sont moins nets que ceux obtenus en laboratoire. Une filtration sur CAG, précédée d'une étape d'ozonation, conduit à une augmentation de la fraction hydrophobe et à une diminution du CODB.

Mots clés

Matière organique, distribution hydrophobe/hydrophile, clarification, oxydation, filtration sur CAG, COD, CODB.

Correspondance

E. Lefebvre, SAUR, Centre Pierre Crussard, 2 rue de la Bresle, 78310 Maurepas, FRANCE

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement