<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Servais P., P. Laurent, G. Billen et D. Gatel. (1995) Développement d'un modèle décrivant les variations de CODB et de biomasse bactérienne dans les réseaux de distribution. Rev. Sci. Eau 8 (4) : 427-462.

Communication présentée au Colloque International sur la Matière Organique Biodégradable, École Polytechnique de Montréal, juin 1994.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Sur la base d'études microbiologiques expérimentales réalisées sur différents réseaux de distribution d'eau potable en France, un modèle de la dynamique des bactéries et du carbone organique biodégradable (CODB) a été développé ( le modèle SANCHO).

Les processus suivants ont été pris en compte :

  • l'hydrolyse bactérienne exoenzymatique de la matière organique et la croissance des bactéries libres et fixées, à partir des produits des hydrolyses ;
  • la mortalité des bactéries, source de relargage de matière organique ;
  • les interactions entre les surfaces internes des canalisations et les bactéries avec un processus d'adsorption réversible ;
  • la consommation de chlore par réaction avec la matière organique et l'effet du chlore libre sur l'activité des bactéries en suspension et fixées qui a été déterminé expérimentalement.

Le modèle calcule, en considérant les cinétiques présentées ci-dessus, les variations spatiales à l'état stationnaire du CODB, du résiduel de chlore libre, de la biomasse bactérienne libre et fixée. Ce calcul s'effectue pour une masse d'eau circulant durant des temps connus dans des canalisations de diamètres décroissants.

Afin de valider ce modèle, des comparaisons entre les résultats expérimentaux et calculés par le modéle ont été effectuées pour deux réseaux de distribution différents. Un bon accord est observé entre les résultats expérimentaux et ceux calculés pour les situations présentées qui sont caractérisées par des teneurs très différentes en chlore et en CODB dans l'eau alimentant les réseaux.

Une fois validé, ce modèle peut être utilisé afin de prédire l'effet de certaines modifications de la qualité de l'eau alimentant un réseau sur la dynamique bactérienne au sein de ce réseau. Il permet de définir la qualité de l'eau requise en sortie de filière afin de respecter une qualité souhaitée dans tout le réseau de distribution.

Mots clés

Carbone organique dissous biodégradable (CODB), biomasse bactérienne, eau potable, réseau de distribution, modèle.

Correspondance

P. Servais, Groupe de Microbiologie des Milieux Aquatiques, Université Libre de Bruxelles, Campus de la Plaine, CP 221, boulevard du Triomphe, B-1050 BRUXELLES

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement