<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Villeneuve, J.P. (1995) Éditorial. Rev. Sci. Eau 8 (3) : 299-300.

Éditorial

C'est avec beaucoup d'humilité et comme le veut la coutume de l'alternance au sein de nos instances dirigeantes que je prends, à la suite de Denis Ballay, la présidence du Comité de Direction de la Revue des Sciences de l'Eau. Denis Ballay par sa rigueur et sa très grande disponibilité a montré clairement son engagement et sa foi dans la Revue des Sciences de l'Eau. Je me joins aux membres du Comité de Direction pour le remercier de son dévouement. Nous sommes très heureux aussi que, malgré ses nombreuses obligations, il ait généreusement accepté de maintenir sa participation au Comité de Direction.

La Revue des Sciences de l'Eau en est, en 1995, à sa huitième année d'existence et de parution. Que d'efforts et d'énergie bénévoles ont été consacrés à sa réalisation. A la fin de cette année, pas moins de 230 articles auront été publiés totalisant presque 4000 pages de textes, de figures et de graphiques. Ces articles auront impliqué environ 500 auteurs et auront été revus et corrigés par pas moins de 690 réviseurs. C'est là un effort peu commun pour donner vie à une revue scientifique francophone.

Les membres du Conseil Scientifique et ceux du Comité de Direction de la Revue des Sciences de l'Eau sont convaincus d'avoir atteint les objectifs initiaux que nous nous étions fixés pour faire de la Revue des Sciences de l'Eau une revue scientifique francophone de premier plan. Nous avons aussi acquis la certitude de la viabilité de la revue et nous sommes assurés non seulement de pouvoir maintenir le niveau scientifique actuel mais encore de pouvoir l'élever.

Assurés sur le contenu de la revue, nous avons décidé cette année de consacrer des efforts importants pour la réalisation d'une campagne intensive de promotion et de diffusion de la revue. Cette campagne s'adresse particulièrement aux pays de l'Europe de l'Est, de l'Afrique, de l'Asie, de l'Amérique Centrale et du Sud. Nous souhaitons pouvoir doubler la diffusion actuelle de la revue. Dans la réalisation de cette opération, nous comptons sur l'appui à moyen terme de tous (auteurs, lecteurs) pour faire la promotion de la revue auprès de leurs collègues et au sein de leurs institutions.

Nous sommes d'autant plus stimulés dans cette démarche que deux événements importants et significatifs pour la revue ont marqué cette première moitié de l'année 1995. En effet, nous devons souligner d'abord l'adhésion du CEMAGREF au Groupe d'lntérêt Scientifique (GIS) qui assure la direction scientifique de la Revue pour la partie française et ensuite plus récemment (juin 1995) celle de l'ORSTOM. C'est avec enthousiasme et sans réserve que nous accueillons ces deux nouveaux partenaires et acteurs dans la poursuite des activités de la Revue des Sciences de l'Eau.

Je me dois de souligner que c'est non sans regret que nous avons appris la cessation de la parution de la revue Hydrologie Continentale publiée par l'ORSTOM. Cette revue nous avait habitués à une tradition d'information technique et scientifique de qualité. Elle laissera un vide dans le monde peu fréquenté de la publication en hydrologie. La participation de l'ORSTOM à la revue des Sciences de l'Eau est un acquis complémentaire d'importance qui nous permettra d'accroître le nombre d'articles en hydrologie dans notre Revue des Sciences de l'Eau. Soulignons aussi que l'ORSTOM jouera un rôle important dans l'élaboration du contenu scientifique de la Revue en participant directement à sa direction scientifique.

Deux nouveaux partenaires, l'assurance de la qualité scientifique, voilà des éléments qui nous encouragent dans la poursuite de nos efforts et qui entretiennent notre enthousiasme. Bienvenue parmi nous au CEMAGREF et à l'ORSTOM.

Le président du Comité de Direction

Jean-Pierre Villeneuve

Correspondance

J. P. Villeneuve, INRS-Eau, Terre & Environnement, Université du Québec

Courriel : jpv@ete.inrs.ca

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement