<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Chappe P., A. Mourey et J. Manem. (1994). La microflore de boues aérobies acclimatées à des teneurs élevées en graisse. Rev. Sci. Eau. 7 (4) : 395-404.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Le travail présenté dans cet article a pour but d'isoler les principaux micro-organismes impliqués dans la biodégradation des lipides concentrés dans des réacteurs spécifiques de stations d'épuration des eaux et d'étudier leur action sur ce type de substrat.

La microflore d'une boue activée «classique» est comparée à celle de boues acclimatées à des teneurs élevées en lipides selon un nouveau procédé «BIOMASTER® G». Cela montre un enrichissement en bactéries fortement lipolytiques dans le système à l'équilibre. En effet, la boue activée «classique» ne contient aucun microorganisme fortement lipolytique alors qu'à partir de la boue acclimatée du même site on a pu en isoler, Acinetobacter calcoaceticus et Pseudomonas putida étant les constituants les plus actifs. L'utilisation de bioadditifs du commerce pour l'ensemencement des pilotes au lancement du système ne semble pas apporter d'avantages décisifs puisqu'on ne retrouve pas à l'équilibre les micro-organismes contenus dans ces bioadditifs. Par contre, d'autres microorganismes à pouvoir lipolytique élevé sont détectés tels que Pseudomonas sp., Aeromonas hydrophila et Staphylococcus sp . Le genre Pseudomonas est par ailleurs presque toujours rencontré quelle que soit la boue acclimatée examinée. De même, on peut noter la quasi absence de bactéries Gram positif.

Tous les isolats Gram négatif dégradent plus ou moins les acides gras de longueur de chaîne variée. Le seul isolat Gram positif est inhibé ou même tué par les acides gras à chaîne moyenne ou courte et cela peut contribuer à la pauvreté en bactéries Gram positif dans les boues acclimatées. Les genres principaux que nous avons rencontrés, Pseudomonas, Acinetobacter et Aeromonas, sont capables d'assurer à la fois la lipolyse (libération des acides gras) et l'oxydation subséquente des acides gras. L'enrichissement naturel de la microflore lipolytique des boues activées dans le procédé aboutit à une microflore acclimatée capable d'assurer la biodégradation complète des lipides.

Mots clés

Boues activées, lipolyse, a-oxydation, eaux usées grasses.

Correspondance

P. Chappe, Laboratoire de Microbiologie ENSTIB, Université Henri Pointcarré Nancy 1, BP 239, 54506 Vandoeuvre-lès-Nancy, France

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement