<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Gaspard P.G., J. Wiartz et J. Schwartzbrod. (1994). Étude expérimentale de l'adhésion des oeufs d'helminthes (Ascaris suum): conséquences pour l'environnement. Rev. Sci. Eau. 7 (4) : 367-376.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Les oeufs de nématodes sont présents dans les eaux usées et dans les boues résiduaires. Suite à ce constat, l'objectif de ce travail est la mise en évidence d'une éventuelle capacité d'adhésion par contact et fixation des oeufs sur différentes surfaces. L'oeuf d'Ascaris a été utilisé comme modèle et divers paramètres sus- ceptibles d'intervenir ou de modifier les interactions ont été testés. Sur les matériaux de laboratoire, 32,5 % des oeufs se fixent sur les tubes de verre contre respectivement 15,7 % et 9,1 % sur des tubes en polystyrène et en polypropylène. En eau désionisée, les oeufs montrent une forte capacité d'adhésion sur le support hydrophile avec 75 % d'oeufs fixés sur les particules de poudre de verre contre uniquement 1,3 % sur les feuillets hydrophobes de talc. L'adhésion sur la poudre de verre est très rapide avec 55 % des oeufs fixés après 30 secondes. En présence d'une charge en adsorbant de 10 g/l, pour une valeur de pH égale à 9 et pour les concentrations ioniques (CaCl² et NaCl 0,9M), l'adhésion des oeufs sur la poudre de verre atteint 99 %. Cependant, des températures égales à 2 °C et ³ 60 °C ou l'utilisation de solutions éluantes (hypochlorite de sodium, formaldéhyde, détergents an ionique et caffonique) diminuent les phénomènes d'adhésion avec en particulier l'hypochlorite de sodium à 2° chl qui les supprime totalement. Toutes ces informations indiquent que l'adhésion intervient de manière importante. En effet, lors du traitement des effluents, ce phénomène favorise l'épuration par adhésion des oeufs au floc de matière organique avec cependant transfert de contaminants dans les boues.

Dans les sols et sur les végétaux, l'adhésion favorise la contamination parasitaire des surfaces. L'utilisation d'effluents ou de boues contaminées devra impérativement respecter les normes ou les recommandations destinées à protéger des risques de transmission à l'homme et aux animaux.

Les techniques destinées à évaluer la contamination parasitaire d'échantillons de l'environnement sont dépendantes de ces phénomènes d'adhésion. L'utilisation de solutions éluantes et notamment d'hypochlorite de sodium est indispensable.

Mots clés

Adhésion, oeufs d'helminthes, Ascaris, environnement, eau usée.

Correspondance

P.G. Gaspard, Faculté de Pharmacie, 5 rue A. Lebrun, BP 403, 54001 Nancy Cedex, France

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement