<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Serpaud B., R. Al-Shukry, M. Casteignau et G. Matejka. (1994). Adsorption des métaux lourds (Cu, Zn, Cd et Pb) par les sédiments superficiels d'un cours d'eau: rôle du pH, de la température et de la composition du sédiment. Rev. Sci. Eau. 7 (4) : 343-365.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Une étude expérimentale concernant l'adsorption des métaux lourds Cu, Cd, Zn et Pb par des sédiments d'un cours d'eau pollué par des rejets industriels a été entreprise pour mettre en évidence l'importance de certains paramètres expérimentaux, notamment le pH, la masse de sédiments et la température. Elle a permis également d'analyser la nature des liens qui participent à la fixation des cations métalliques sur les différentes fractions sédimentaires déterminées selon la méthode de TESSIER et al. (1979) et d'interpréter les capacités d'adsorption relativement variables suivant la nature du métal. Les résultats confirment le rôle particulier des fractions réductible (oxydes de fer et de manganèse) et organique (substances humiques en particulier), dont les propriétés respectives d'échange d'ions et de complexation ont été souvent vérifiées. La capacité d'adsorption de ce sédiment a notamment pu être interprétée en termes d'isothermes d'adsorption en exploitant les modèles de Langmuir et de Freundlich et leurs équations linéarisées.

Mots clés

Adsorption, isothermes, métaux lourds, sédiments, cours d'eau.

Correspondance

G. Majteka, Laboratoire de Génie Chimique Traitement des Eaux, Faculté des Sciences, 123 avenue Albert Thomas, 87060 Limoges, France

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement