<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Mazlani S., A. Maarouf, A. rada, M. El Meray et J.C. Pihan. (1994) Étude de la contamination par les métaux lourds du champ d'épandage des eaux usées de la ville de Marrakech (Maroc). Rev. Sci. Eau 7 (1) : 55-68

Texte intégral (PDF)

Résumé

La bioconcentration du Zn, Cu et Cd a été étudiée chez Melanopsis praemorsa L. (Gastéropode prosobranche) provenant de deux sites d'une khettara située dans le champ d'épandage des eaux usées de la ville de Marrakech. Les khettaras représentent un système d'irrigation traditionnel que l'on trouve dans certaines zones arides et semi-arides de la région ouest-paléarctique. L'eau est mise à jour par drainage de la nappe phréatique. Le degré de contamination de ce gastéropode s'avère très élevé et les teneurs métalliques augmentent de l'hiver à l'été. Les causes de la variabilité des concentrations métalliques chez les gastéropodes des deux stations ont été recherchées par des expériences de transplantation, et par des dosages de métaux au niveau du sédiment, de la spirogyre et du périphyton installé sur des substrats artificiels. Les résultats obtenus montrent que les différences entre les concentrations métalliques accumulées par les Melanopsis dans les deux stations pourraient être attribuées à la spéciation du métal dans l'eau. D'autres facteurs peuvent être mis en cause et méritent d'être précisés.

Mots clés

Eaux courantes souterraines, bioconcentration, Zn, Cu, Cd, Melanopsis praemorsa, Maroc.

Correspondance

S. Mazlani, Département de Biologie, Faculté des sciences Semlalia, Marrakech, Maroc

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement