<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Debellefontaine, H., P. Striolo, M. Chakchouk, J.N. Foussard et J. Besombes-Vailhe (1992). Nouveaux procédés d'oxydation chimique pour l'élimination des rejets aqueux phénolés. Rev. Sci. Eau, 5 (4) : 555-572.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Pour faire face au problème posé par les rejets aqueux chargés en phénol, deux procédés d'épuration par voie chimique sont proposés. Les deux méthodes font appel au peroxyde d'hydrogène. Celui-ci joue le rôle de promoteur de radicaux lors de l'oxydation de la charge organique par l'oxygène moléculaire dans le premier procédé qui s'inspire de la technique « Wet Air Oxidation » et constitue l'agent oxydant dans le second procédé intitulé « Wet Peroxide Oxidation ».

L'introduction en continu de peroxyde d'hydrogène permet d'initier la réaction d'oxydation du phénol par l'oxygène moléculaire et de réduire considérable-ment les conditions de température et de pression de fonctionnement de la technique WAO classique. La réduction de la Demande Chimique en Oxygène de l'effluent dépasse 95 % à 160 °C en introduisant du peroxyde d'hydrogène à raison de 10 % de la quantité stoechiométrique nécessaire pour l'oxydation complète du phénol. Le second procédé consiste à utiliser l'oxydation par le peroxyde d'hydrogène en présence de fer ferreux (réactif de Fenton) dans des conditions de température (environ 120 °C) conduisant à un abattement important de la charge organique de l'effluent. A température élevée, la compétition entre la réaction de décomposition du peroxyde en oxygène moléculaire inactif et celle de décomposition en radicaux qui développent le processus d'oxydation engendre des conditions opératoires optimales pour lesquelles l'efficacité du procédé est maximale.

Ces deux procédés apportent une solution technique satisfaisante pour traiter, avec un abattement important de la demande chimique en oxygène et du carbone organique, les effluents aqueux assez fortement chargés en composés phénolés.

Mots clés

Oxydation catalytique, mécanisme radicalaire, peroxyde d'hydrogène, traitement des rejets phénolés, dépollution, oxydation en phase aqueuse, réactif de Fenton.

Correspondance

Debellefontaine, H., Département de Génie des Procédés Industriels, Institut National des Sciences Appliquées, Complexe Scientifique de Rangueil, 31077 Toulouse Cedex

English    Imprimer          Envoyer par e-mail