<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Mandi, L., J. Darley, J. Barbe et B. Baleux (1992). Essais d'épuration des eaux usées de Marrakech par la jacinthe d'eau (Charges organique, bactérienne et parasitologique). Rev. Sci. Eau, 5 (3) : 313-333.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Cette étude est destinée à tester expérimentalement les capacités d'épuration des eaux usées par lagunage à macrophytes (jacinthe d'eau : Eichhornia crassipes), sous les conditions climatiques de Marrakech.

L'installation fonctionne en continu avec un débit constant à l'entrée de 10 l/min. La charge admise est de 40 g DCO/M2/j.

Sous l'aspect de la production de biomasse végétale, les effluents domestiques constituent un bon substrat nutritionnel. Les taux de croissance et les productions obtenues montrent dans l'ensemble une excellent adaptation d'Eichhornia crassipesà ce milieu. Le maximum de biomasse et de productivité ont été obtenu en période estivale et sont respectivement de: 40 kg MF/m2 et 38,6 MS/m2/j. Il s'est avéré également que la jacinthe d'eau est persistante toute l'année sous le climat méditerranéen aride de Marrakech.

L'épuration des eaux usées domestiques par lagunage à macrophyles aboutit à des rendements satisfaisants surtout en période estivale où on obtient un abattement de 87 % de la DCO et une réduction de 95 % des MEST.

Sur te plan sanitaire, l'abattement de la charge bactérienne exprimée par les bactéries témoins de contamination fécale peut atteindre jusqu'à 2ULog pour un temps de séjour théorique très court (7 jours).

Ce système e par ailleurs fourni des abattement de 100 % des oeufs d'helminthes parasites au niveau de l'eau épurée.

Mots clés

Jacinthe d'eau, eaux usées domestiques, épuration, oeufs d'helminthes, nématodes.

Correspondance

Mandi, L., Département de Biologie, Faculté des Sciences, BPS 15-Marrakech (Maroc)

English    Imprimer          Envoyer par e-mail