<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Hugues, B., André, M. et H. Champsaur (1992). Efficacité des méthodes d'adsorption-élution utilisant la poudre ou la laine de verre pour la concentration des virus dans les effluents de stations d'épuration. Rev. Sci. Eau, 5 (1) : 113-123.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Pour rechercher les virus dans les eaux usées traitées, une nouvelle méthode d'adsorption-élution sur laine de verre a été appliquée comparativement à la méthode d'adsorption-élution sur poudre de verre. Lorsque la technique de concentration sur laine de verre est utilisée, c'est dans les 25 premiers ml de l'éluat que la majorité des virus poliomyélitique est retrouvé (89 à 94 %). La comparaison des méthodes de concentration des virus indigènes à partir d'échantillons d'effluents provenant de deux stations d'épuration biologique de la Côte d'Azur (Cagnes-sur-Mer et Nice), a mis en évidence la supériorité de cette nouvelle méthode : les taux de positivité ont été respectivement de 85 % vs 38 % pour l'effluent de Cagnes-sur-Mer et 100 % vs 44 % pour l'effluent de Nice. De même, les titres en virus indigènes après concentration ont varié de 0 à 250 NPPUC/l pour la méthode sur laine de verre contre 0 à 25,5 NPPUC/l pour la méthode sur poudre de verre. La différence constatée entre les méthodes est statistiquement significative après analyse de variance (p = 0,0119 pour l'effluent de Cagnes-sur-mer et p < 0,0001 pour l'effluent de Nice). De plus, la technique sur laine de verre ne nécessite ni l'abaissement du pH, ni le changement de la composition ionique de l'échantillon d'eau à analyser. .

Mots clés

Méthodes, concentration, virus, laine de verre, poudre de verre, effluent.

Correspondance

Champsaur, H., Laboratoire Régional d'Hygiène et de Biologie de la Ville de Nice, 8, rue de l'Hôtel des Postes, 06047 Nice Cedex (France)

English    Imprimer          Envoyer par e-mail