<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Dailloux, M., C. Henry, C. et D. Terver (1992). Observation et étude expérimentale de mycobactéries atypiques en aquariums d'eau douce et d'eau de mer. Rev. Sci. Eau, 5 (1) : 69-82.

Texte intégral (PDF)

Résumé

L'eau des aquariums est source de Mycobactéries atypiques qui peuvent être pathogènes pour l'homme et les poissons.

Une étude a été réalisée à l'aquarium du Musée de Zoologie de Nancy. La recherche de Mycobactéries a été effectuée dans 40 aquariums équipés de lampes germicides à UV : 11 bassins étaient alimentés en eau douce et 29 en eau de mer. Deux aquariums non équipés de système de désinfection ont également été analysés, les propriétaires de ces derniers ayant présenté un granulome cutané à M. marinum. L'action des UV sur M. marinum en suspension dans l'eau a été testée expérimentalement dans des bassins d'eau douce peuplés de Cichlidés.

Pour chaque aquarium, un échantillon de 250 ml a été prélevé. Les cultures après décontamination au lauryl sulfate de soude ont été réalisées sur milieu de Loewenstein.

Les résultats indiquent que, quel que soit l'aquarium, la présence de mycobactéries est constante. L'isolement des mycobactéries peut être gêné par la présence d'une flore bactérienne ou fongique importante ( 103 U.F.C./ml).

Les espèces les plus fréquemment isolées sont M. gordonae et M. fortuitum ; M. kansasii et M. marinum ont rarement été isolées (6140 aquariums). Différents facteurs peuvent intervenir sur la sélection des espèces. La salinité de l'eau limite le développement de certaines espèces, alors qu'elle permet la croissance de M. fortuitum. Dans notre étude, la température de l'eau n'a pas été un facteur sélectif. L'utilisation de lampes UV limite le nombre de Mycobactéries. Dans les bassins expérimentaux, les radiations UV se sont révélées très actives sur M. marinum en présence ou en l'absence de poissons. A l'inverse de M. gordonae, M. fortuitum est rarement isolée en présence d'UV. Un nombre important de poissons par aquarium augmente la flore bactérienne et mycobactérienne.

La prévention des infections à Mycobactéries atypiques chez l'homme comme chez les poissons devrait pouvoir être assurée par des mesures d'hygiène élémentaire.

Mots clés

Mycobactéries atypiques, aquariums, lampes UV.

Correspondance

Dailloux, M., Laboratoire de Microbiologie, Pr. E. de Lavergne, Faculté de Médecine de Nancy, avenue de la Forêt de Haye, BP 184, 54505 Vandceuvre-lès-Nancy Cedex

Téléphone : 83 59 25 00 poste 2130

English    Imprimer          Envoyer par e-mail