<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Wasson, J.G., J.L. Guyot et H. Sanejouand (1991). Premières données concernant le Carbone Organique transporté par le Rio Desaguadero (Altiplano Bolivien). Rev. Sci. Eau, 4 (3) : 363-379.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Le Rio Desaguadero relie le lac Titicaca (alt. 3 810 m) au lac Poopo (alt. 3 670 m) dans le bassin endoréique de l'Altiplano, en Bolivie, (fig. 1). Le bassin versant est constitué de terrains sédimentaires et volcaniques, avec une végétation steppique et aucune source de pollution organique. Le climat très variable présente d'une alternance de saisons humide et sèche. Le Rio Mauri fournit 90 % du flux de MES estimé à 6,6.106 t an-1 (d'après GUYOT et al., 1990).

Des analyses de COT et d'autres paramètres chimiques ont été réalisées sur 15 stations en 3 campagnes (fig. 2 et tableau 1). Une ACP (fig. 3) révèle une corrélation entre COT et MES, correspondant à deux épisodes de crues (déc. 87 et fév. 88) (tableau 2). Des hypothèses concernant l'origine du carbone organique et les flux sont avancées (tableau 3). Un flux de base, principalement du COD provenant du lac Titicaca, représenterait 18 000 t an-1. Mais le COP, quoique fortement corrélé aux MES, n'a pas la même origine que celles-ci (fig. 4); il proviendrait principalement des zones connexes au Rio Desaguadero riches en végétation aquatique.

La contribution de ces flux aux bilans du carbone organique paraît négligeable pour le lac Titicaca et peu importante pour le lac Poopo. Mais le maintien des interconnexions entre le Rio Desaguadero et ses zones humides doit être intégré dans les projets d'aménagement.

Mots clés

Andes, Bolivie, carbone organique, flux, matières en suspension, rivière.

Correspondance

Wasson, J.G., CEMAGREF, 3, quai Chauveau, 69009 Lyon, France

English    Imprimer          Envoyer par e-mail