<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Delachapelle, S., M. Renaud et P.M. Vignais (1991). Etude de la production d'hydrogène en bioréacteur par une bactérie photosynthétique Rhodobacter capsulatus 1. Photobioréacteur et conditions optimales de production d'hydrogène. Rev. Sci. Eau, 4 (1) : 83-99.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Un réacteur de 10 litres, automatisé pour la culture continue en anaérobiose de bactéries photosynthétiques, a été réalisé et mis au point. Ce réacteur parfaitement agité a été utilisé dans différentes conditions de fonctionnement en système fermé (batch), en système semi-ouvert (atouts de substrats concentrés en discontinu), en système ouvert (chémostat) avec et sans recyclage de la biomasse, afin d'étudier la consommation, par les bactéries, d'un substrat carboné, le lactate. La production d'hydrogène par la bactérie photosynthétique Rhodobacter capsulatus, souche B10, résultant de la dégradation du lactate, est optimale pour des cultures en continu diluées, limitées en source azotée. Ainsi, à un taux de dilution de 0,04 h-1, avec 5 mM glutamate dans le milieu nutritif, la densité bactérienne étant de 2,1 è 660 nm, on a observé une production continue moyenne de 65 ml • h-1• l-1 pendant une période de 200 heures. Pour des concentrations bactériennes élevées, la limitation d'énergie lumineuse entrain une perte d'activité nitrogénase et, de ce fait, une chute de la production d'hydrogène.

Mots clés

Rhodobacter capsulatus, dégradation du lactate, photobioréacteur, production d'hydrogène.

Abréviations

ATP : adenosine triphosphate
ADP : adénosine diphosphate
Pi : orthophosphate

Correspondance

Delachapelle, S., Société 3M France, rue Geneviève Couturier, BP 324, 92506 Rueil Malmaison

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          
     


Mise à jour: 2007-03-06
© INRS Eau, Terre et Environnement