<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Rofes, G., F. Trocherie, O. Garat, M. Vallon et H. Cardinal (1991). Caractérisation des sédiments des retenues pour la prévision des risques écotoxicologiques liés aux vidanges. Rev. Sci. Eau, 4 (1) : 65-82.

Texte intégral (PDF)

Résumé

L'acumulation de sédiments dans les retenues de barrages hydro-électriques nécessite de procéder à des opérations régulières de désenvasement indispensables à leur bon fonctionnement.

Ces opérations de vidange ont le plus souvent un effet destructeur sur la faune et la flore aquatique.

Cet effet destructeur est principalement lié à une diminution de la concentration en oxygène dissous et une augmentation de la teneur en matières en suspension.

La méthodologie présentée a pour but d'estimer préalablement à toute vidange les risques écotoxicologlques correspondant à une telle opération. Elle implique d'une part la description et l'analyse physico-chimique des sédiments en place, d'autre part la mesure en laboratoire de la consommation en oxygène dissous des matériaux remis en suspension au cours du temps.

La fiabilité d'une telle procédure a été montrée en particulier à l'occasion de vidanges de retenues situées sur le cours de l'Isère.

Le protocole est décrit précisément de façon à pouvoir guider les exploitants de retenues à l'occasion des opérations de vidange qu'ils dirigent.

Mots clés

Vidanges de retenues, pollution de l'eau, sédiment, matières en suspension, oxygène.

Correspondance

Rofes, G., CEMAGREF, 3, Quai Chauveau, 69336 Lyon Cedex 09, France

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          
     


Mise à jour: 2007-03-08
© INRS Eau, Terre et Environnement