<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Gil Corisco, J.A. et M.C. Vaz Carreiro (1990). Étude expérimentale sur l'accumulation et la rétention du 134Cs par une microalgue planctonique, Selenastrum capricornutum Printz. Rev. Sci. Eau, 3 (4) : 457-468.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Avec l'objectif de mieux connaître le comportement du césium radioactif et son transfert dans un écosystème naturel d'eau douce, une étude concernant une chaîne trophique du fleuve Tejo a été conduite dans le cadre du contrat (CCE) n° B16-0245-P et aussi du contrat (CCE) n° B16-B-198-P. Ce document présente l'étude de l'interaction eau-producteur primaire, Selenastrum capricomufum Printz, algue planctonique unicellulaire, en présence du 134Cs.

Les essais de contamination de la microalgue ont été conduits en utilisant des cultures en milieu confiné et en phase de stabilisation de la croissance. Quand la composition chimique de l'eau de Fratel n'est pas modifiée, sauf en ce qui est de l'addition du radioélément, le facteur de concentration évalué est de (1,6 ±0,2)103 (rapporté au poids sec). Par ailleurs, quand il y a un enrichissement en plusieurs cations par l'addition d'un milieu nutritif, le facteur de concentration baisse à (1,5 ± 0,2)102. Dans tous les cas l'équilibre est atteint dans les premières 24 h.

L'étude de la rétention a été réalisée en repiquant des microalgues, préalablement contaminées, dans l'eau du fleuve non radioactive et en les maintenant soit en milieu confiné, soit en milieu renouvelé une seule fois au bout d'un jour, ou plusieurs fois au cours de l'expérience. Comme les résultats obtenus dans ces trois conditions sont semblables, un modèle général exprimant la variation du pourcentage de rétention a pu étre établi :

R (t) = 76,7 e-45,0 t + 20,1 e (t exprimé en jours)

ce modèle met en évidence l'existence de deux périodes biologiques, respectivement Tb1 = 0,015 jours et Tb2 = 0,54 jours.

Compte tenu de la dilution biologique due à la prolifération des algues unicellulaires au cours des expériences, la cinétique de désorption permet de faire l'hypothèse que le 134Cs est d'une part adsorbé sur les surfaces et d'autre part absorbé dans les cellules.

Mots clés

Accumulation, rétention, désorption, microalgues, 134Cs.

Correspondance

Vaz Carreiro, M.C., Departamento de Protecçào e Segurança Radiologica, Laboratbrio Nacional de Engenharia e Tecnologia Industrial, Estrada Nacional 10, 2685 Sacavém, Portugal

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          
     


Mise à jour: 2007-03-08
© INRS Eau, Terre et Environnement