<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Sens, M.L., N. Le Sauze, A. Laplanche et B. Langlais (1990). Effets des anions minéraux sur la décomposition de l'ozone dans l'eau. Rev. Sci. Eau, 3 (3) : 325-341.

Texte intégral (PDF)

Résumé

L'influence des anions minéraux sur la décomposition de l'ozone est étudiée. Les expériences mettent en oeuvre les anions SO42-, PO43-, BO33-, SiO22-, NO3-, HCO3-+ CO32- à des concentrations identiques à celles habituellement rencontrées dans le domaine des eaux potables. Un plan d'expérience simple qui permet d'attribuer ou non une influence à chaque espèce minérale et de voir l'interaction éventuelle avec le pH est utilisé. Les manipulations sont réalisées sur un pilote de laboratoire conçu pour éliminer toutes traces de matières organiques.

L'étude fait apparaître que seuls les carbonates et les bicarbonates ont une influence notable sur cette décomposition et que le pH interfère en jouant sur l'équilibre carbonates-bicarbonates. Ceci permet de vérifier l'équation théorique établie par YURTERI et GUROL (1988) en l'absence de matières organiques. L'ordre apparent de la réaction varie entre 1 et 2 : ordre 2 pour les teneurs en bicarbonates faibles (30 mg.l-1) et ordre 1 pour une teneur forte (300 mg.l-1) lorsque le pH basique déplace l'équilibre vers les carbonates. Pour 300 mg.l-1 et des pH neutres l'ordre de la réaction oscille entre 1,5 et 2. Pour un ordre 1, on peut calculer la constante d'initiation de la décomposition de l'oxydant par l'ion hydroxyle OH- (k = 80 l.mol-1 s-1).

Mots clés

Ozone, eau potable, plan d'expérience, cinétique de réaction, carbonates et bicarbonates.

Correspondance

Sens, M.L., Laboratoire de Chimie des nuisances et Génie de l'Environnement, Ecole nationale supérieure de chimie de Rennes, Avenue du Général-Leclerc, 35700 Rennes Beaulieu, France

English    Imprimer          Envoyer par e-mail