<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Marchand, P. (1990). Les variations de niveau des réservoirs de la Volga et leurs conséquences sur l'environnement. Rev. Sci. Eau, 3 (1) : 3-20.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Les réservoirs volgiens ont pour but de retenir les eaux de fonte de printemps pour les redistribuer dans le cadre de l'année hydrologique (avril-mars). Cette fonction implique des variations de niveau des lacs de retenue et ceci est à l'origine de conséquences négatives. Le remplissage de printemps peut être une menace hydrologique sérieuse pour l'agriculture. Le déstockage qui suit est mené en saison de navigation (il intéresse donc tous les secteurs impliqués dans l'aménagement) ou en hiver (il n'intéresse plus que l'hydroélectricité). D'après les règles établies, le déstockage devrait être mené selon un rythme précis et devrait être régulier d'une année sur l'autre pour ne pas porter préjudice à la pèche dans les réservoirs et pour ne pas entretenir l'érosion sur les rives. Depuis vingt ans, la pèche attribue toutefois ses mauvais résultats au non-respect des règles. D'autres ministères se plaignent du même fait. Les règles sont-elles respectées? Seule l'étude des niveaux réels des réservoirs permet de répondre à cette question. Elle fait apparattre depuis vingt ans des remplissages de printemps anarchiques, d'importantes et imprévisibles variations de niveau en saison de navigation, des déstoclcages massifs d'hiver. Cette pratique est partiellement responsable du développement en URSS d'un puissant mouvement de contestation écologique.

Mots clés

Aménagement, environnement impact, Volga, URSS.

Correspondance

Marchand, P., URA 260 - 1, rue Metz-Juteau, 90000 Belfort, France

English    Imprimer          Envoyer par e-mail