<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Planas, D. et G. Moreau (1989). Interaction périphyton-benthos en milieu acidifié. Rev. Sci. Eau, 2 (4) : 607-619.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Plusieurs études relevées dans la littérature expliquent l'augmentation de la biomasse du périphyton aux bas pH par la diminution de la prédation par le benthos, les larves herbivores paraissant être les plus sensibles à l'acidification. Cependant cette hypothèse n'a pas reçu de vérification expérimentale directe. La présente étude analyse l'évolution de la biomasse et de la production périphytique en présence et en absence de macrobenthos à deux valeurs de pH, soit 6,3 ± 0,1 et 4,2 ± 0,2. Pour ce faire nous avons travaillé en conditions semi-naturelles, dans des canaux artificiels alimentés par un ruisseau. Des plaques de céramique non vernie étaient introduites dans des cylindres de plexiglas transparent. Après le début de l'acidification, la moitié des cylindres étaient fermés avec du filet de Nytex à maille de 160 µm. Bien que ce dispositif d'exclusion ne se soit pas avéré totalement efficace, des différences notables sont observables entre cylindres ouverts et fermés en condition acidifiée. Après un mois d'acidification, il y a dans les cylindres fermés une accumulation de biomasse, une réduction de la production et un rapport P/B très faible; situation caractéristique d'une réduction de la pression de broutage selon le modèle de Lamberti et Moore. L'évolution de la biomasse et de la production périphytique en condition acidifiée semble donc être dépendante de la réduction du broutage.

Mots clés

Benthos, périphyton, broutage, acidification.

Correspondance

Planas, D., Département des Sciences Biologiques. UQAM. C.P. 8888, Succ "A", Montréal, Québec, H3C 3P8, Canada

English    Imprimer          Envoyer par e-mail