English     Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Gagné, F., Blaise, C., Pellerin, J. et Fournier, M. (2009) Études de biomarqueurs chez la mye commune (Mya arenaria) du fjord du Saguenay : bilan de recherches (1997 à 2006). Rev. Sci. Eau 22 (2) : 253-269

Texte intégral (PDF)

Résumé

Cet écrit se veut une synthèse des principales trouvailles afférentes aux études de terrain conduites annuellement de 1997 à 2006 en zones intertidales du fjord du Saguenay, et de celles situées autour de sa confluence avec l’estuaire du Saint-Laurent, dans le but de mieux comprendre les stress anthropiques auxquels est soumise la mye commune (Mya arenaria), bivalve ubiquiste de ces habitats sédimentaires. À l’aide d’une batterie variée de biomarqueurs, lesquels ont fait l’objet de mesures chez l’animal entier, certains de ses tissus ou cellules, nous avons pu mettre en évidence divers effets écotoxiques qui sont vraisemblablement imputables aux sources (urbaines, industrielles, portuaires, diffuses ou atmosphériques) de contamination chimique impactant le Saguenay. Dépendant du site et de ses caractéristiques pollutionnelles, nous avons noté des dérèglements de santé chez la mye qui incluent des effets sur son système reproducteur (divers types de perturbation endocrine associés aux substances estrogéniques, aux métaux ou aux TBT), sur son système immunitaire (stimulation ou dépression d’immunocompétence jaugée par la capacité de phagocytose d’hémocytes), ainsi que des effets cumulatifs de polluants qui se traduisent par des réponses, à la hausse ou à la baisse, de biomarqueurs de défenses (e.g., métallothionéines, CYP1A1, glutathione S-transférases), de dommages (e.g., augmentation de brins d’ADN, augmentation de l’activité de cyclo-oxygénase témoignant d’inflammation, peroxydation des lipides) et morphologiques (e.g., inhibition de croissance, baisse d’indice gonado-somatique). Nous démontrons aussi une plus grande dépense en énergie au niveau mitochondrial (transport d’électrons mitochondrial dans la gonade ou glande digestive) chez les myes de zones impactées, laquelle semble pouvoir être exacerbée en conditions de stress thermiques que laissent présager les changements climatiques à venir. Au final, ce bilan d’études de biomarqueurs confirme l’utilité du modèle bivalve Mya arenaria comme bio-indicateur de la qualité hydrique du Saguenay et il renseigne sur les divers affronts que subissent ces invertébrés dans ce milieu toujours aux prises avec des sources de contamination variées. D’autres études envisagées affineront nos connaissances au sujet des risques cumulatifs liés à la contamination chimique du fjord.

Mots clés

fjord du Saguenay, biomarqueurs, Mya arenaria, contamination chimique, zone intertidale, effets cumulatifs, stress thermique.

Correspondance

François Gagné : Recherche sur les écosystèmes fluviaux, Environnement Canada, 105 rue McGill, Montréal (Québec), Canada, H2Y 2E7 (francois.gagne@ec.gc.ca)

English     Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2009-10-28
© INRS Eau, Terre et Environnement