English     Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Meinier B. (2009) La réforme des systèmes d’irrigation en chine : évaluation des politiques de décentralisation et de tarification de l’eau. Rev. Sci. Eau 22 (1) : 29-49

Texte intégral (PDF)

Résumé

Au début des années 1990, le gouvernement chinois élaborait une série de programmes visant à réformer le processus de gestion de l’eau en milieu rural. Aujourd’hui, cette réforme s’appuie principalement sur la consolidation du système de tarification de l’eau dans le secteur agricole, ainsi que sur l’institutionnalisation d’un système de gestion local des eaux d’irrigation. Par cette réforme, l’État entend, d’une part, assurer le financement des agences d’irrigation, et d’autre part, inciter les usagers à adopter des pratiques plus responsables en favorisant le transfert de droits de gestion aux collectivités locales. L’objectif de cet article consiste alors à évaluer la performance de ces politiques en Chine. Il convient donc de déterminer dans quelle mesure et sous quelles conditions les arrangements institutionnels créés dans le cadre de la réforme des systèmes d’irrigation contribuent à résoudre les problèmes de pénurie d’eau en Chine du Nord. À cette fin, nous examinons d’abord, en fonction des coûts de transaction, l’intérêt du processus réformiste. Ensuite, nous mesurons l’impact de la réforme sur la base de critères d’efficacité et d’équité. Mais avant nous décrivons plus en détail la nature même de cette réforme.

Mots clés

Chine, irrigation, réforme, tarification, décentralisation.

Correspondance

Bertrand Meinier : Centre canadien d’étude de coopération internationale (CECI), Boulevard du Sud, Point E, B.P. 6112, Dakar, Sénégal

English     Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2009-03-06
© INRS Eau, Terre et Environnement