English     Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Nguetsop V.F., Fonkou T., Lekeufack M. et Pinta J.Y. (2009) Assemblages d’algues et relations avec quelques parametres environnementaux dans deux sites marecageux de l’ouest-cameroun. Rev. Sci. Eau 22 (1) : 15-27

Texte intégral (PDF)

Résumé

Les échantillons d’eau destinés à l’étude des algues ont été prélevés par grattage sur différents types de substrats et par expression de macrophytes immergées dans deux sites marécageux situés dans la région Ouest du Cameroun. Les observations au microscope optique ont permis d’observer les organismes encore vivants dans leur déplacement et de noter des détails qui pourraient disparaître du fait de la fixation. Les comptages ont été faits suivant des transects verticaux choisis au hasard sur la lame jusqu’à obtention de 200 individus au moins. Les données floristiques ont été ensuite soumises à une Analyse Factorielle des Correspondances (AFC). Les résultats obtenus montrent que la répartition des espèces dans l’espace semble être contrôlée, principalement, par la pollution organique. La variabilité spatiale de cette pollution organique pourrait être expliquée par la direction privilégiée des polluants organiques due aux courants d’eau, ou par une inégale distribution dans l’espace des différentes espèces de macrophytes. Le mélange des espèces de préférences écologiques différentes dans le même échantillon, de même que la contradiction entre l’écologie de certaines espèces connues de la littérature et celle déduite des paramètres chimiques mesurés, pourraient être attribuées à la variabilité à courte échelle de temps des conditions physico-chimiques, en relation avec les caractéristiques du climat local.

Mots clés

algues, périphyton, variabilité spatiale, marécages, Cameroun.

Correspondance

Victor François Nguetsop : Laboratoire de Botanique Appliquée (LABOA), Département de Biologie végétale BP 67 Dschang Cameroun

English     Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2009-03-06
© INRS Eau, Terre et Environnement