English     Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

M.A. Aboulhassan, Souabi, S., Yaacoubi, A., Zaim, N. et Bouthir, F.Z. (2008). Les effluents de tannerie caractérisation et impact sur le milieu marin. Rev. Sci. Eau 21 (3) : 463–473.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Dans ce travail, nous avons caractérisé et évalué l’impact sur le milieu marin des rejets industriels de tannerie. Les résultats montrent que la qualité des eaux usées varie considérablement d’une étape de production à l’autre. Les opérations de prétannage (travail de rivière) sont les plus polluantes avec des teneurs en Demande chimique en oxygène (DCO) qui peuvent atteindre 30 000 mg•L-1. L’analyse des eaux usées au niveau du bassin de collecte, où s’achemine l’ensemble des effluents de l’usine, montre une charge polluante importante et variable avec le temps. La DCO fluctue entre 700 et 3 400 mg•L-1 et les matières en suspension entre 500 et 8 000 mg•L-1, avec des charges polluantes moyennes de 114 et 358 kg•j-1 respectivement. Ces eaux sont aussi chargées en chrome avec des teneurs qui se situent entre 40 et 115 mg•L-1, soit une charge de 6.5 kg•j-1. La teneur en sulfures varie entre 65 et 160 mg•L-1. En outre, l’indice de biodégradabilité (DBO5/DCO : 0,1 – 0,2) indique que ce rejet n’est pas facilement biodégradable. L’examen des teneurs en chrome chez des espèces bioindicatrices, la moule Mytilus galloprovincialis et les algues Ulva lactuca et Corallina officinalis, montre l'ampleur des apports en polluants causée par ce type de rejets au niveau de la mer. Les teneurs en chrome au niveau de ces espèces, à proximité de point du déversement de ces eaux usées, sont élevées comparées à d’autres points plus éloignés.

Mots clés

Eaux usées de tannerie, caractérisation, impact, milieu marin.

Correspondance

Moulay Abdelazize Aboulhassan : Laboratoire de Génie de l’Eau et de l’Environnement, Faculté des Sciences et Techniques, BP 146, Mohammedia, Maroc

English     Imprimer          Envoyer par e-mail          

     


Mise à jour: 2009-01-12
© INRS Eau, Terre et Environnement