English     Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

A.H., Maiga, Konate, Y., Wethe, J., Denyigba, K., Zoungrana, D. et Togola, L. (2008). Performances épuratoires d’une filière de trois bassins en série de lagunage à microphytes sous climat sahélien : cas de la station de traitement des eaux usées de 21E (groupe EIER-ETSHER). Rev. Sci. Eau 21 (3) : 399–411.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Des études portant sur l’épuration des eaux usées domestiques ont été menées sur une filière de trois bassins en série de lagunage à microphytes à la station expérimentale de l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2IE). Cette filière comporte : un bassin anaérobie (BA), un bassin facultatif (BF) et un bassin de maturation (BM). Des mesures d’indicateurs de qualité ont été effectuées pendant 10 mois sur des échantillons prélevés suivant une fréquence bihebdomadaire pour certains et hebdomadaire pour d’autres. Les rendements épuratoires moyens atteignent 66% pour les MES, 81% pour la DCO et 87% pour la DBO5. Le résiduel de MES de l’effluent traité répond dans 76% des mesures, aux normes de rejet recommandées par la directive de l’Union Européenne (< 150 mgl-1). L’élimination du phosphore est faible et instable avec un rendement moyen de 17,2% pour le phosphore total et 19,2% pour les ortho-phosphates. La réduction de la pollution azotée atteint en moyenne 76% en NTK et 38,4% en azote ammoniacal. De manière globale, les teneurs résiduelles en azote et en phosphore restent assez élevées par rapport à la limite tolérable pour un rejet d’effluent dans un écosystème sensible à l’eutrophisation. L’abattement de la pollution bactérienne est important allant jusqu’à 4,9 ulog pour les coliformes fécaux; mais la teneur résiduelle moyenne (5,4×103 unité format colonie (ufc )/100 ml) reste tout de même supérieure à la directive OMS ( 1000 ufc/100 ml) pour une réutilisation non restrictive en irrigation. Concernant la charge parasitaire, les études ont montré que la filière assure une élimination totale (100%) des œufs d’helminthes et des kystes de protozoaires.

Mots clés

Traitement, Eaux usées, lagunage à microphytes, climat sahélien.

Correspondance

Amadou Hama Maiga : Institut International de l’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2IE)/ Groupe EIER-ETSHER 01 BP 594 Ouagadougou 01 Burkina Faso

English     Imprimer          Envoyer par e-mail          

     


Mise à jour: 2009-01-12
© INRS Eau, Terre et Environnement