English     Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Achak, M., Ouazzani, A., Yaacoubi, A. et Mandi, L. (2008) Caractérisation des margines issues d'une huilerie moderne et essais de leur traitement par coagulation-floculation par la chaux et le sulfate d'aluminium. Rev. Sci. Eau 21 (1) : 53-67.

Texte intégral (PDF)

Résumé

L’objectif de ce travail est de réaliser une caractérisation complète des margines brutes et décantées et d’étudier la diminution de la charge organique et des polyphénols en utilisant les techniques de coagulation-floculation.

Les essais de coagulation ont été réalisés à l’aide d’un banc de jar-test, constitué d’une série de six béchers. La série comporte une suspension témoin sans addition de coagulant ainsi que la même suspension soumise à des doses croissantes du coagulant (la chaux seule, le sulfate d’aluminium seul et la chaux combinée avec le sulfate d’aluminium).

Les tests de coagulation-floculation montrent que l’application de sulfate d’aluminium à une dose de 1,5 g/L et à un pH entre 6,31-7,08 permet d’éliminer 40 % de la DCO, 27 % des MES et 41 % des polyphénols, tandis que l’application de la chaux à une dose de 20 g/L permet d’éliminer 43 %, 75 % et 50 % de la DCO, des polyphénols et des MES respectivement. La combinaison d’une dose de 1,5 g/L de sulfate d’aluminium et de 20 g/L de chaux permet de réduire 70,5 % des MES, 38 % de la DCO, 54 % des polyphénols et 61 % de la coloration.

Il ressort de l’ensemble des résultats que le meilleur traitement par coagulation-floculation est obtenu par l’application de la chaux seule à une dose de 20 g/L et par la combinaison de 1,5 g/L de sulfate d’aluminium et de20 g/L de chaux.

Mots clés

margines, polyphénols, charge organique, sulfate d’aluminium, chaux.

Correspondance

Achak, M. : Laboratoire d’Hydrobiologie, d’Écotoxicologie et d’Assainissement, Département de Biologie, Faculté des Sciences Semlalia, BP 2390, Marrakech, Maroc

English     Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2008-06-11
© INRS Eau, Terre et Environnement