<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English     Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Essid N., Mahmoudi E., Boufahja F., Dellali M., Beyrem H. et Aissa P. (2007)
Impact des pseudo-fèces de moules sur les densités des bactéries hétérotrophes dans le secteur mytilicole de la lagune de Bizerte (Tunisie). Rev. Sci. Eau 20 (2) : 383-392.

Texte intégral (PDF

Résumé

Cette étude se propose de caractériser au niveau du secteur mytilicole de la lagune de Bizerte l’impact des pseudo-fèces de moules sur les densités bactériennes, particulièrement celles des Vibrionaceae et des bactéries hétérotrophes. Les prospections ont été réalisées en hiver 2000 et en été 2001 au niveau de 5 stations plus ou moins proches d’une table d’élevage, aussi bien dans la colonne d’eau que dans le sédiment. Sous le parc, les sédiments étant les plus fortement chargés en fraction fine (78-83%) et en carbone organique total (COT) (2,5%), les densités microbiennes étaient élevées (1,82-2,83 x 108 UFC/g de sédiment pour les bactéries hétérotrophes et 2,50-17,32 x 102 UFC/g pour les Vibrionaceae). Une analyse en composantes principales (ACP) montre une étroite relation entre, d’une part, les concentrations bactériennes et, d’autre part, les teneurs en matière organique et plusieurs variables hydrologiques, particulièrement la température, la salinité et l’oxygène dissous.

Mots clés

Bactéries hétérotrophes, Vibrionaceae, matière organique, lagune de Bizerte, ferme mytilicole.

Correspondance

Naceur Essid, Laboratoire de Biosurveillance de l'Environnement, Faculté des Sciences de Bizerte, 7021 Zarzouna Bizerte, Tunisie.
Courriel :

English     Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2008-01-09
© INRS Eau, Terre et Environnement