<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English     Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

G. Galéa, R. Mic et M. Ghioca (2007). Modélisation statistique des modules annuels et des étiages du bassin roumain du Timis-Bega, similitudes régionales avec la Moselle française. Rev. Sci. Eau 20 (1) : 71-88.

Texte intégral (PDF

Résumé

Le bassin hydrographique du Timis-Bega, d’une superficie d’environ 13 000 km2, est situé à l’ouest de la Roumanie. Le contexte orographique, l’influence climatique méditerranéenne, la nature et l’occupation du sol font que cette zone géographique relativement restreinte présente une assez grande diversité des écoulements. Cette dernière est considérée à travers le choix de 19 sous-bassins, de quelque km2 à plusieurs centaines de km2. La régionalisation des modules et des débits d’étiage du Timis-Bega a été entreprise à la suite de travaux analogues réalisés sur le bassin hydrographique de la Moselle française (GALÉA et CANALI, 2005). Ces travaux avaient montré l’adéquation de la loi de Weibull à deux paramètres pour décrire la variabilité temporelle et spatiale des modules annuels et des étiages des sous-bassins observés. Deux principaux résultats avaient été soulignés, l’un concernait la faible différenciation des lois régionales établies pour les modules et les étiages des années moyennes à « sèches » (F = 0,5), l’autre mettait l’accent sur l’usage de jaugeages épisodiques d’étiage pour améliorer la performance des modèles régionaux. Notre propos est de vérifier ces considérations, établies pour le bassin de la Moselle, dans le contexte hydro-climatique du Timis-Bega. Les résultats obtenus permettent de confirmer tant l’aspect peu différencié des lois régionales que l’aspect amélioration de la performance des modèles régionaux. Plus précisément, cette amélioration résulte d’une meilleure précision, que celle obtenue par régression multiple classique, de l’estimation du descripteur de régime local, le module annuel médian ou le débit journalier médian d’étiage qui représente une source d’incertitude importante du modèle régional respectif. L’usage d’une information épisodique sur les débits d’étiage, concomitante à un site étudié et à un sous-bassin de référence, permet l’estimation du débit journalier médian et, par extension, celle du module annuel médian. Une explication à cette extension pourrait être trouvée dans la faible différenciation des lois régionales pour les fréquences moyennes à « sèches ». L’intérêt des jaugeages épisodiques d’étiage nous semble assez porteur pour être pris en considération lors d’une démarche ultérieure de régionalisation à bases géostatistiques des descripteurs de régime. Enfin, un résultat inattendu concerne la quasi similitude des lois régionales de la Moselle et du Timis-Bega tant en ce qui concerne les modules annuels que les étiages. Ce résultat, à considérer avec prudence, abonderait dans le sens de la théorie des régions hydrologiques homogènes.

Mots clés

Régionalisation, module annuel, étiage, modélisation statistique QdF.

Correspondance

G. Galéa, Cemagref-Lyon, Unité de Recherche Hydrologie Hydraulique, 3bis quai Chauveau, 69336 Lyon Cedex 09, France

Courriel :

English     Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2007-05-22
© INRS Eau, Terre et Environnement