<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Servais, P.(1988). Mesure de la production bactérienne par incorporation de thymidine tritiée. Rev. Sci. Eau, 1 (3) : 217-237.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Au cours des dix dernières années, de nombreuses méthodes ont été proposées dans la littérature, afin de mesurer l'activité des bactéries hétérotrophes en milieu aquatique. Parmi celles-ci, la mesure de l'incorporation de thymidine tritiée dans le DNA bactérien semble être, à l'heure actuelle, la méthode la plus utilisée. Elle offre, en effet, l'avantage de sa spécificité et d'un protocole expérimental simple. Néanmoins, la conversion des résultats expérimentaux en production de biomasse bactérienne pose un certain nombre de problèmes quant à l'interprétation correcte de cette méthode. Cet article fait le point sur les réponses théoriques et expérimentales qui peuvent être apportées à ces problèmes, ainsi que sur les diverses possibilités d'utilisation de cette méthode.

Mots clés

Production bactérienne, incorporation 3H-thymidine, facteur de conversion.

Correspondance

Servais, P., Groupe de Microbiologie des Milieux Aquatiques, UNIVERSITE LIBRE DE BRUXELLES, Campus de la Plaine, CP 221, Boulevard du Triomphe, B-1050 Bruxelles, Belgique

English    Imprimer          Envoyer par e-mail