<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Chauvet, E. et J. Merce (1988). Hyphomycètes aquatiques : importance dans la décomposition des litières. Rev. Sci. Eau, 1 (3) : 203-216.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Les auteurs comparent les communautés d'hyphomycètes aquatiques récoltés dans l'écume de 7 cours d'eau du Béarn et des Landes. L'abondance de spores observées dans les deux régions diffère considérablement (174-1175 spores/µl en Béarn et 2-57 spores/µl dans les Landes) tandis que les variations de richesse spécifique apparaissent faibles. L'influence de la végétation riveraine et du pH de l'eau est discutée.

Des expériences de dégradation in vitro montrent que des souches isolées de Tetracladium marchalianum, Heliscus lugdunensis et dans une moindre mesure Anguillospora longissima présentent une activité cellulolytique. T. marchalianum et H. lugdunensis, participent activement à la décomposition de litière de saule blanc, avec respectivement 21,7 et 18,2 % de dégradation après 5 semaines à 18°C.

Mots clés

Hyphomycètes, végétation, pH, décomposition, cellulose.

Correspondance

Chauvet, E., Centre d'Ecologie des Ressources Renouvelables (CNRS), 29, rue Jeanne Marvig, 31055 Toulouse, Cédex

English    Imprimer          Envoyer par e-mail