<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Joseph C., Rodier, C., Soulie M., Sinegre, F., Baylet, R., et P. Deltour (1988). Approche des transferts de pollution bactérienne dans une crue karstique par l'étude des paramètres physico-chimiques. Rev. Sci. Eau, 1 (1) : 73-106.

Texte intégral (PDF)

Résumé

L'exploitation des systèmes aquifères karstiques est toujours effectuée sous des contraintes liées à leur forte vulnérabilité. Une étude complète d'un épisode de crue de la source du Lez a été réalisée grâce à une coopération entre les Services de Santé et l'Université. Cette étude comporte une observation des paramètres physico-chimiques et bactériologiques sur une période de 15 jours, correspondant à une réponse hydrodynamique impulsionnelle sur la totalité du bassin. Les pas de temps d'échantillonnage varient de 4 à 24 heures.

L'interprétation des résultats physico-chimiques met en évidence une disjonction nette entre les variations piézométriques et le passage de différents volumes d'eau. L'écoulement des eaux plus chaudes (16,5 °C) observé lors de l'étiage, eaux d'origine profonde plus chargées chimiquement se poursuit jusque vers le milieu de la décrue pour faire place à l'arrivée d'eaux plus froides correspondant à des infiltrations rapides puis retardées. Les eaux les plus chaudes sont caractérisées par des variations des teneurs en magnésium, les teneurs en calcium restant à peu prés constantes. Indersement; les eaux froides de l'infiltration retardée ont de faibles variations des teneurs en magnésium et sont tracées par une forte augmentation des valeurs en calcium.

Le risque sanitaire maximal est lié au début de l'arrivée des eaux froides. Les eaux d'étiage et les eaux profondes sont légèrement contaminées. Les eaux d'infiltration retardée sont peu contaminées. En dehors des zones de perte du réseau hydrographique et des axes d'infiltration rapide, la vulnérabilité de l'aquifère est faible à l'échelle du bassin.

Mots clés

Karst, crue, transfert, bactériologie, pollution.

Correspondance

Joseph C., Laboratoire d'Hydrologie Mathématique - Université des Sciences et Techniques du Languedoc Place E. Bataillon - 34060 Montpellier Cédex, France

English    Imprimer          Envoyer par e-mail