<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English     Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Imen Aloulou, Khaled Walha, Raja Ben Amar, Francis Quemeneur et Pascal Jaouen (2006). Étude préliminaire du traitement d’effluents contenant de l’encre de seiche par centrifugation et procédés à membranes. Rev. Sci. Eau 19 (4) : 383-392.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Il s’agit d’une étude préliminaire sur le traitement d’effluents de conditionnement de la seiche avant congélation en vue de réduire la charge polluante des rejets et de valoriser l’encre qu’ils contiennent. Deux types de procédés ont été mis en oeuvre : d’une part, la centrifugation, qui permet de fractionner la suspension d’encre de seiche entre un culot noir à DCO (Demande Chimique en Oxygène) élevée et un surnageant limpide et, d’autre part, l’ultrafiltration (UF) et la microfiltration (MF). Les flux de perméat obtenus par les deux procédés à membranes sont du même ordre de grandeur (25 à 30 L·h-1·m-2 sous 1,5 bar). La rétention moyenne en DCO est de 65 % et la rétention en COT (Carbone Organique Total) et azote protéique (NTK) de plus de 95 %. Cependant le colmatage irréversible de la membrane de MF conduit à préférer l’UF, plus facilement régénérable.

Mots clés

Centrifugation, microfiltration, ultrafiltration, dépollution, encre de seiche.

Correspondance

Francis Quemeneur, Laboratoire de Génie des Procédés Environnement – Agroalimentaire (Université de Nantes), GEPEA-UMR-CNRS 6144, BP 406, 44602, Saint-Nazaire, France

Courriel :

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2007-05-09
© INRS Eau, Terre et Environnement