<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English     Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Sandra Imbeault, Serge Parent, Jean-François Blais, Michel Lagacé et Carl Uhland (2006). Utilisation de bactériophages pour contrôler les populations de Aeromonas salmonicida résistantes aux antibiotiques. Rev. Sci. Eau 19 (4) : 275-282.

Texte intégral (PDF)

Résumé

La furonculose, causée par la bactérie Aeromonas salmonicida, représente une des principales causes de mortalité chez les salmonidés d’élevage. L’antibiothérapie constitue l’approche la plus largement répandue pour contrer les effets néfastes de cette maladie. Cependant, le développement de bactéries résistantes aux antibiotiques représente un problème de plus en plus préoccupant. La présente recherche a visé à explorer une nouvelle option pour lutter contre la furonculose, soit la possibilité d’utiliser des bactériophages comme moyen de prévention pour contrôler les populations de A. salmonicida. La sensibilité de 19 souches de A. salmonicida, résistantes à aucun, un, deux ou trois antibiotiques, a été évaluée vis-à-vis de 12 bactériophages. Les résultats ont montré que les souches de A. salmonicida résistantes aux antibiotiques utilisés dans l’industrie piscicole canadienne sont aussi sensibles à de nombreux bactériophages, tout comme des souches sensibles aux antibiotiques. Il serait donc possible d’envisager un traitement préventif à base de bactériophages pour lutter contre la furonculose chez les salmonidés d’élevage.

Mots clés

Bactériophages, résistances bactériennes, aquaculture, Aeromonas salmonicida.

Correspondance

Serge Parent, Biodôme de Montréal, 4777 Pierre-De Coubertin, Montréal, QC, Canada, H1V 1B3

Courriel :

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2007-05-08
© INRS Eau, Terre et Environnement