<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Udawatta, R.P., Henderson, G.S., Jones, J.R. and R.D. Hammer (2006). Runoff and Sediment from Row-crop, Row-crop with Grass Strips, Pasture, and Forest Watersheds. Rev. Sci. Eau 19 (2) : 137-149.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Les comparaisons des écoulements et des pertes en sédiment des cultures en lignes sans zones tampons riveraines ni bandes riveraines sont limitées. Les effets des précipitations, de l’utilisation du territoire et de la condition des zones tampons sur l’écoulement et la perte en sédiment ont été étudiés de 1997 à 1999 sur huit bassins versants de proportions diversifiées de cultures en lignes, pâturages, zones tampons et bandes riveraines. Le volume de l’écoulement et la masse des sédiments des bassins versants de cultures en lignes furent inversement reliés au pourcentage de la couverture forestière et des pâturages. La forêt (n=2), les pâturages (n-3), la culture en lignes (n-2) et un bassin versant de cultures en lignes avec bandes riveraines (RC-GFS) avaient une moyenne d’écoulement sur trois ans de 939, 1 560, 3 434 et 1 175 m3 ha-1 yr-1, respectivement. L’écoulement était plus élevé sur toutes les occupations du territoire sur une année lorsque les précipitations étaient de 36 % au-dessus de la normale (1998). Le plus gros événement d’écoulement simple sur chaque bassin versant comptait pour 11 à 25 % de son écoulement total. La forêt, les pâturages, les cultures en lignes et les bassins versants RC-GFS ont perdu 1 017, 1 241, 3 679 et 2 129 kg ha-1 yr-1 en sédiment, respectivement. En 1998, les bassins versants RC-GFS ont perdu plus de sédiments que les bassins versants de cultures en lignes et ont eu moins d’écoulement et de perte en sédiment pendant les années où les précipitations étaient de normales à plus faibles. Les bassins versants de cultures en lignes comptant 55 % de pâturage ont réduit l’écoulement et la perte en sédiments de 55 et 66 % respectivement par rapport aux bassins versants de cultures en lignes. Lors de 90 % des événements d’écoulement, les bassins versants de cultures en lignes ont perdu plus de sol que les bassins versants de pâturages et de forêt. Les résultats suggèrent que 3-4 m de bandes riveraines, le maintien de 55 % ou plus de pâturage/CRP dans les bassins versants de cultures en lignes et de bandes riveraines réduisent significativement l’écoulement et la perte en sédiment dans les bassins versants de cultures en lignes.

Mots clés

Écoulement, sédiment, culture en lignes, forêt, bandes riveraines, CRP/pâturage.

Correspondance

Ranjith P. Udawatta, Center for Agroforestry and Department of Soil, Environmental and Atmospheric Sciences, School of Natural Resources, University of Missouri, Columbia, MO 652111

Courriel :

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement