<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique


Zerrouk, N.E. et C. Marche (2005). Une contribution expérimentale à l'étude de l'érosion d'une digue par submersion et son analyse. Rev. Sci. Eau 18 (3) : 381-401.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Dans cet article, on décrit un essai réalisé sous conditions contrôlées en laboratoire concernant l'initiation et le démarrage de la rupture par submersion d'une digue de revanche homogène et en moraine, un matériel utilisé dans les ouvrages réels, de granulométrie étendue et sans cohésion.

Les résultats obtenus sur cette digue expérimentale ont montré que le mécanisme de formation et d'érosion de brèche est très différent du mécanisme global et moyen de développement et de progression de la brèche adopté dans les modèles courants de calcul des ruptures de barrages. L'essai souligne l'importance de la turbulence et des pertes de charge locales dans certaines zones spécifiques de l'écoulement et met en évidence le rôle de l'instabilité des parois latérales de la brèche dont la base est sapée continuellement.

L'essai a été stoppé à un moment précis, soit lorsque l'accroissement rapide du débit de rupture était confirmé, afin de préserver les caractéristiques géométriques précises de la brèche en cours de formation. Les données ainsi recueillies sur la rupture de la digue d'essai sont utiles à tout développeur voulant valider sa compréhension physique de l'érosion de brèche ou un outil de calcul visant à reproduire ce mécanisme. Le texte présente aussi une analyse comparative effectuée par un outil informatique de prévision, BRECHE, et la confrontation des résultats produits selon cinq méthodes publiées durant les dernières décennies et reconnues.

Une appréciation des résultats obtenus par prévision et des nombreuses données issues de l'essai réalisé sur le modèle en laboratoire est présentée et discutée.

Mots clés

Rupture de barrage, brèche de barrage en terre, érosion de brèche, prévision, crue de rupture, digue en terre submergée, modèle réduit, digue fusible.

Correspondance

N.E. Zerrouk, École Polytechnique de Montréal, Département des Génies Civil et des Mines et Géologie, CP 6079 Succursale Centre-ville, Montréal, QC, H3C 3A7, Canada.

Courriel :
Téléphone : (514) 340-4711 poste 4414 ou poste 4801 / Télécopieur : (514) 340-2989


English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement