<%pg=request.getParameter("page");%>
     

English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Himmi, N., Hasnaoui, M., Fekhaoui, M., Foutlane, A., Bourchich, H., El Maroufy, M. et Bennazou, T. (2005). Variabilités des descripteurs physiques, chimiques et biologiques d'un réservoir de stokage (lagunage mixte, en Slimane - Maroc). Rev. Sci. Eau 18 (Hors-série) : 91-107.

Texte intégral (PDF)

Résumé

L'étude des variations des descripteurs physiques, chimiques et biologiques des eaux d'un réservoir de maturation du lagunage mixte (Ben Slimane, Maroc), a montré une augmentation des valeurs de certaines variables (oxygène dissous, transparence) après le 36ème jour de rétention en raison d'une remise en solution.

A 36 jours de rétention, la chute des teneurs de la DBO5, de la DCO, des composés azotés (NH4+, NO3-, NTK) et phosphorés (PO43-, PT), et l'augmentation du pH, de l'oxygène dissous et de la transparence laissent présager une maturation à cette date de mesure. Les densités planctoniques enregistrées à ce niveau sont les plus basses.

Au-delà de ce stade de maturation, le phytoplancton prolifère avec dominance d'Euglena viridis qui montre un pic de densité (4,1.106 Individus/m3) le 81ème jour. Le début de sa phase exponentielle de croissance est observé à partir du 18ème jour de maturation. La densité cellulaire est ensuite atténuée vraisemblablement en raison de la diminution de la charge organique (DBO5 et DCO) après le 81ème jour et de l'intensité de broutage par le zooplancton herbivore surtout Acanthocyclops robustus qui montre son maximum de croissance le 138ème jour.

Après le 81ème jour de maturation, Euglena viridis est remplacée par deux espèces de Chlorophycées (Pediastrum boryanum et Ankyra judai) dont le maximum de densité (91% de la densité algale totale) est atteint le 138ème jour. La prolifération de ces espèces coïncide avec des valeurs en nitrates dépassant 10,6 mg N/L.

A la fin de cette période d'étude (le 138ème jour), le zooplancton est à sa prolifération maximale (106 individus/m3). Il est dominé par Acanthocyclops robustus avec présence de Nauplii et de Daphnia magna. Les Rotifères présents depuis le début de la maturation disparaissent à 138 jours de rétention. L'étude bactériologique a révélé un rendement épuratoire remarquable atteignant 100% pour les coliformes fécaux et les streptocoques fécaux.

Mots clés

Réservoir, lagunage mixte, maturation, rendement épuratoire, phytoplancton, zooplancton, bactériologie.

Correspondance

N. Hasnaoui, Lab. Écologie Appliqu;e, Dépt. Sci. de la vie, Fac. Sci. et Techniques, BP 523, 23000 Béni-Mellal, Maroc

Courriel :

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement