English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Lakhdar Idrissi, J., Orbi, A., Zidane, F., Hilmi, K., Sarf, F., Massik, Z. et A. Makaoui (2004). Organisation et fonctionnement d’un écosystème côtier du Maroc : la lagune de Khnifiss. Rev. Sci. Eau 17 (4) : 447-462.

Texte intégral (PDF)

Résumé

La lagune de Khnifiss, située au sud du Maroc, est une réserve biologique d’intérêt mondial pour l’avifaune. Des études pluridisciplinaires portant sur la physico-chimie des eaux, la biologie, la sédimentologie et les courants ont été réalisées par l’INRH dans la lagune en septembre 1998 et février 2001. Les résultats du courant obtenus montrent que la circulation des eaux à l’intérieur de la lagune est gérée par un courant alternatif et bidirectionnel : les courants du jusant sont plus importants que ceux du flot et varient également en fonction du rythme de la marée vive-eau/morte-eau. Ce mode de circulation des eaux attribue à la lagune une richesse en éléments azotés et phosphatés, surtout en période de vive-eau. La biomasse chlorophyllienne, assez importante dans la lagune, est causée par la richesse du milieu en éléments nutritifs et le phénomène d’upwelling qui se manifeste en été et au printemps dans la zone sud du Maroc. Ces études ont montré que la lagune de Khnifiss est un milieu propice à la conchyliculture. Néanmoins, l’installation de tout projet aquacole dans le site devra tenir compte de sa capacité trophique et de son équilibre écologique.

Mots clés

Conchyliculture, courant de marée, lagune de khnifiss, site RAMSAR, sud du Maroc, remontée.

Correspondance

Jaouad Lakhdar Idrissi, Institut National de Recherche Halieutique (INRH), 02 rue Tiznit, Casablanca (01), MAROC

Courriel : jlakhdar@yahoo.com
Téléphone : 212 22 220249

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          



     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement