English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Nirel, P.M., Perfetta, J. et R. Revaclier (2002). Influence de la variabilité du milieu sur la richesse taxonomique, l'exemple du rapport Rb/Sr dissous et des macro-invertébrés benthiques. Rev. Sci. Eau 15 (1) : 343-348.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Ce travail est une contribution au débat biodiversité/stabilité. L'utilisation de paramètres pris comme indicateurs de la diversité biologique et de la stabilité du chimisme de l'eau : le nombre de taxons de macro-invertébrés benthiques (selon IBGN) et la variabilité (écart-type exprimé en pourcents) du rapport rubidium/strontium dissous, nous a permis de montrer une corrélation négative significative entre les deux indices. Cette relation, établie sur 36 stations de 22 cours d'eaux du genevois, est interprétée comme mettant en évidence un effet négatif de la variabilité temporelle de la qualité de l'eau sur le nombre d'espèces de macro-invertébrés. Bien que reposant sur des aspects réducteurs de la biodiversité et de la stabilité des écosystèmes, elle est un exemple de lien inverse entre l'instabilité et la diversité biologique. Elle tend, en outre, à souligner l'efficacité d'une utilisation dynamique des données physicochimiques par rapport à l'interprétation de valeurs absolues.

Mots clés

Richesse taxonomique, indicateurs physicochimiques, qualité des eaux, macro-invertébrés, Rb/Sr.

Correspondance

P.M. Nirel, Service cantonal d'écotoxicologie, av. Ste Clotilde 23, CP 78, 1211 Genève 8, SUISSE

Courriel : pascale.nirel@etat.ge.ch

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement