English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Latour-Duris, D., Giraudet, H. et J.L. Berthon (2002). Effet d'une expérimentation de brassage artificiel epilimnique par aération sur les poussées cyanobactériennes dans la retenue hypereutrophe de Grangent (France). Rev. Sci. Eau 15 (1) : 289-299.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Dans la retenue hypereutrophe de Grangent, le phytoplancton estival est dominé par la cyanobactérie Microcystis aeruginosa. Dans le but de lutter contre la formation de ces blooms cyanobactériens, une expérimentation de brassage artificiel épilimnique par aération a été réalisée en 1997-1998. Ce dispositif avait pour but de créer des turbulences supprimant l'avantage adaptatif que constitue, chez M. aeruginosa, la faculté de réguler sa flottabilité. Il devait également permettre l'homogénéisation des teneurs en oxygène dissous, la réduction des pics de pH, de la turbidité des eaux superficielles et des teneurs en ammonium.

Les résultats escomptés ont été vérifiés pour les paramètres physicochimiques. Les valeurs se sont révélées plus homogènes, mais seulement à proximité des lignes de brassage et uniquement jusqu'à 10 m de profondeur. En revanche, les blooms cyanobactériens n'ont pas été réduits. Il apparaît même au contraire que, sous l'influence du mélange, les cyanobactéries ont eu à leur disposition une plus grande quantité de nutriments qu'elles ont utilisés pour constituer des réserves glucidiques. Ainsi, en aval de la zone brassée, ces réserves ont permis une synthèse protéique plus importante.

Sur la retenue de Grangent, le dispositif de brassage peut offrir une solution palliative du point de vue touristique en limitant l'accumulation de cyanobactéries en surface, mais il ne permet pas d'éliminer, ni même de diminuer, les proliférations de M. aeruginosa en période estivale.

Mots clés

Brassage artificiel, Microcystis aeruginosa, cyanobactéries, glucides, protéines, retenue eutrophe.

Correspondance

D. Latour-Duris, Laboratoire de biologie animale et appliquée, Faculté des sciences et techniques, Université Jean-Monnet, 23, rue du Dr. P. Michelon, 42023 Saint-Étienne cedex 2, FRANCE

Courriel : delphine.latour@univ-st-etienne.fr

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement