English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

El Jakani, M., El Karim, I., Dafir, J.E., Benzakour, M. et B. Jaaïdi (2002). Comportement du phosphore dans le sédiment d'un estuaire semi-fermé. Cas de l'embouchure d'Oum Er-Biâa (Maroc - Atlantique). Rev. Sci. Eau 15 (1) : 251-261.

Texte intégral (PDF)

Résumé

L'estuaire d'Oum Er-Biâa est situé sur le versant atlantique marocain, à 60 km au sud de Casablanca. Cette étude concerne le comportement hydrogéochimique du phosphore, élément essentiel dans le fonctionnement des écosystèmes côtiers et océaniques.

Le phosphore sédimentaire au niveau de l'estuaire d'Oum Er-Biâa est majoritairement sous forme minérale (76 % à 95 %), avec prédominance de la fraction calcique P-Ca (45 % à 90 %) qui est de nature apatitique non mobilisable. La biodisponibilité du phosphore dans l'estuaire d'Oum Er-Biâa est assurée principalement par la fraction ferrique P-Fe (2 % à 38 %). La répartition spatiotemporelle de cette fraction est contrôlée d'une part, par la nature du sédiment (teneurs en fraction fine et matière organique) en amont de l'estuaire (zone vaseuse) et, d'autre part, par les variations de la salinité et le taux de concentration de minéraux d'oxyde de fer, et notamment, la magnétite, en aval de l'estuaire (zone sableuse).

Mots clés

Estuaire, phosphore, sédiment, biodisponibilité, magnétite, salinité.

Correspondance

M. El Jakani, Faculté des sciences Ain Chock, Laboratoire de sédimentologie et de l'environnement, BP 7028 Ain Chock, 20153, Casablanca, MAROC

Courriel : eljakani@hotmail.com

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement