English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Pinel-Alloul, B., Bourbonnais, N. et F. Pick (2002). Variations spatiotemporelles des compartiments autotrophes et hétérotrophes de la boucle microbienne dans les lacs du sud du Québec. Rev. Sci. Eau 15 (1) : 3-25.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Les variations de la biomasse des compartiments autotrophes et hétérotrophes de la boucle microbienne ont été examinées dans neuf lacs de deux régions du sud du Québec. Six lacs étaient situés dans les Laurentides et trois lacs dans les Cantons de l'Est. Ils se différenciaient en fonction de leur statut trophique, de la géologie du bassin versant, et de la physicochimie des eaux. Dans chaque lac, l'échantillonnage a été réalisé à trois profondeurs correspondant aux strates épi-, méta- et hypolimnétiques et à cinq dates au cours de l'été (1990-1992). Les biomasses moyennes de picoplancton autotrophe (PPA : 16-80 µg·C·L-1), de picoplancton hétérotrophe (PPH : 97-647 µg·C·L-1), de nanoplancton autotrophe (NPA : 7-37 µg·C·L-1) et de nanoplancton hétérotrophe (NPH : 9-29 µg·C·L-1) notées dans les lacs du sud du Québec le long d'un gradient trophique de PT variant de 7 à 73 µg·L-1 étaient du même ordre de grandeur que celles rapportées pour d'autres écosystèmes d'eau douce au Canada.

La majeure partie de la variation dans les biomasses des compartiments microbiens étaient reliée aux variations inter-lacs mais il existaient aussi des sources de variation significatives au sein des lacs, soit au niveau spatial entre les strates limnétiques ou au niveau temporel entre les dates d'échantillonnage durant l'été. Toutefois, les patrons de variation spatiotemporelle intra-lac variaient d'un lac à l'autre. Les variations inter-lacs de la biomasse des quatre compartiments microbiens ont été mises en relation avec les changements dans les concentrations de phosphore total (PT) et dans les densités de macrozooplancton. Le niveau trophique des lacs, exprimés en PT, et l'abondance du macrozooplancton avaient un effet sur les biomasses des compartiments picoplanctoniques. La biomasse de PPA et PPH décroissait dans les lacs eutrophes des Cantons de l'Est ayant des concentrations de PT supérieures à 20 µg·L-1 et dans les lacs ayant de fortes densités de macrozooplancton ou un faible rapport micro-macrozooplancton. Notre étude n'a pas mis clairement en évidence les effets du niveau trophique ou du macrozoopancton sur les compartiments nanoplanctoniques (NPA, NPH).

Mots clés

Picoplancton, nanoplancton, boucle microbienne, lacs, sud du Québec.

Correspondance

B. Pinel-Alloul, GRIL, Département de sciences biologiques, Université de Montréal, CP 6128, succ. Centre ville. Montréal (Qc) H3C 3J7 CANADA

Courriel : bernadette.pinel-alloul@umontreal.ca

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-22
© INRS Eau, Terre et Environnement