English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

D. Tessier (2002). Le sol, lieu d'échange et de transferts. Conséquences de leur utilisation par l'homme : un exemple français. Rev. Sci. Eau 15 (Spécial) : 9-26.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Les sols exercent une multiplicité de fonctions de régulation entre l'atmosphère et les milieux aquatiques. Ceci est lié à leurs caractéristiques très variables dans l'espace, à la diversité des processus de nature physique, physico-chimique et biologique qui s'y déroulent, mais aussi à leur position d'interface entre l'atmosphère, le substrat géologique et les milieux aquatiques. Les échelles de temps qui président à sa genèse sont en général longues, du millier d'années au million d'années. Il s'agit donc d'une ressource non renouvelable à l'échelle humaine.

Les changements dans les pratiques agricoles ont profondément modifié le cycle de l'eau. Ainsi la perte de matières organiques des sols tend à amplifier l'encroûtement de surface et le ruissellement et conduit à une érosion importante des terres. Les prélèvements des cultures étant plus importants, la reconstitution de la réserve en eau des sols est souvent problématique les années sèches.

La science du sol doit fournir une réserve de connaissances dans laquelle la recherche appliquée puise des éléments d'interprétation de leur fonctionnement, et ce, afin de répondre aux besoins de l'agriculture et de l'environnement. Le sol doit alors être considéré comme un écosystème qui lui-même est une composante d'un écosystème plus vaste. Son étude nécessite de considérer une très large gamme d'échelles spatiales et d'échelles temporelles. Les évolutions des sols sont lentes et difficiles à déceler aisément. Les études sont donc complexes et nécessitent la durée. Elles permettent in fine d'évaluer les altérations possibles de ses diverses fonctions avec une estimation des risques résultant de cette altération. Ceci démontre qu'il convient de réévaluer le sol par rapport à ses fonctions environnementales, donc en ne se limitant pas à la seule fonction de production.

Mots clés

Sol, eau, usage, environnement, écosystème, activité anthropique, atmosphère.

Correspondance

D. Tessier, Institut National de la Recherche Agronomique, Unité de Science du Sol, route de St Cyr, 78026 Versailles, FRANCE

Courriel : tessier@versailles.inra.fr

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement