English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Paugam L., Taha S., Cabon J., Gondrexon N. et G. Dorange (2001). Nanofiltration de solutions de nitrate d'ammonium. Etude des paramètres influents. Rev. Sci. Eau 14 (4) : 511-523.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Cet article propose une étude de la rétention du nitrate d'ammonium par une membrane commerciale de nanofiltration (Nanomax 50). Les effets de la pression, de la concentration et de la vitesse d'écoulement tangentiel ont été étudiés avec le souci d'une meilleure compréhension du mécanisme de transport des ions nitrate et en vue d'une optimisation de la rétention. Le taux de rétention des ions nitrate augmente dans un premier temps avec la pression, atteint un maximum puis diminue. La rétention, pour des pressions élevées, peut cependant être améliorée en augmentant la vitesse d'écoulement tangentiel. La séparation résulterait d'un rapport de différentes forces : une force d'entraînement radial dans le pore (illustrée par l'effet de la pression transmembranaire), une force d'entraînement tangentiel vers le rétentat (illustrée par l'effet de la vitesse d'écoulement tangentiel) et une force de surface traduisant les interactions membrane-soluté (illustrée par l'effet de la concentration). L'équation de Spiegler et Kedem est proposée en première approche de modélisation pour une valeur limite de pression.

Mots clés

Nanofiltration, nitrate d'ammonium, paramètres opératoires, élimination des nitrates, forces de surface, forces d'entraînement radiale et tangentielle, vitesse d'écoulement tangentiel, traitement de l'eau.

Correspondance

Lydie Paugham, Département Procédés et Analyses pour l'Environnement, Laboratoire de Chimie des Eaux et de l'Environnement ENSCR, Avenue du Général Leclerc, 35700, Rennes, FRANCE

Courriel : lydiepaugam@yahoo.com
Téléphone : 33 02.99.87.13.22 / Télécopieur : 33 02.99.87.13.99

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-22
© INRS Eau, Terre et Environnement