English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Schlumpf, J.P., Trebouet, D., Quemeneur, F., Maleriat, J.P., et P. Jaouen (2001). Réduction de la DCO dure des lisiers de porc et lixiviats par nanofiltration. Rev. Sci. Eau 14 (2) : 147-155.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Malgré un traitement biologique préalable, les lisiers et les lixiviats de décharge ont en commun de conserver une Demande Chimique en Oxygène (DCO) résiduelle supérieure à 500 mg O2.l-1 : valeur 4 à 5 fois trop élevée pour un rejet direct dans le milieu naturel. La nanofiltration pourrait constituer une solution comme traitement de finition. Dans le cadre de cette étude expérimentale, deux membranes de nanofiltration sont mises en œuvre à l'échelle pilote afin de comparer leur efficacité pour réduire la DCO non biodégradable des deux effluents précités. Dans un premier temps, l'étude menée à concentration constante, montre que les performances (flux de perméation et DCO dans le perméat) dépendent principalement du couple membrane - effluent. Dans le cas du lisier, la couche de colmatants formée à la surface de la membrane a un caractère compressible et peu structuré ce qui entraîne une plus grande sensibilité aux variations de conditions hydrodynamiques. Dans le cas des lixiviats, la couche formée est moins dépendante des conditions opératoires. Après avoir sélectionné les meilleures conditions opératoires pour réduire la DCO des deux effluents étudiés, les essais de nanofiltration sont ensuite menés en mode "concentration" en fixant la pression à 15 bar et la vitesse de recirculation à 1,5 m.s-1. L'obtention d'un facteur de réduction volumique de 4 entraîne, d'une part, une diminution plus accentuée des flux de perméation dans le cas du lisier que dans celui du lixiviat et, d'autre part, une augmentation plus importante de la DCO du perméat pour le lisier. La valeur de la DCO devient alors supérieure, en fin de concentration, à celle requise pour un rejet en milieu naturel (120 mg O2.l-1).

Mots clés

Lisier de porc, lixiviat de décharge, nanofiltration, paramètres hydrodynamiques, DCO, réfractaire.

Correspondance

Pascal Jouen, Laboratoire de Génie des Procédés-Environnement-Agroalimentaire, GEPEA UMR - MA 100, Université de Nantes - Saint-Nazaire, C.R.T.T. Boulevard de l'Université, B.P. 406, 44602 Saint-Nazaire Cedex, FRANCE

Courriel : pascal.jaouen@gepea.univ-nantes.fr

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement