English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Nola, M., Njine, T., Sikati, V.F. et E. Djuikom (2001). Distribution de Pseudomonas aeruginosa et Aeromonas hydrophila dans les eaux de la nappe phréatique superficielle en zone équatoriale au Cameroun et relations avec quelques paramètres chimiques du milieu. Rev. Sci. Eau 14 (1) : 35-53.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Une étude microbiologique et chimique a été menée pendant un an sur les eaux de sources et de puits de Yaoundé (Cameroun). Les analyses microbiologiques ont été faites suivant la technique des membranes filtrantes, et les analyses chimiques, suivant les techniques analytiques usuelles. Les abondances maximales mensuelles de Pseudomonas aeruginosa et de Aeromonas hydrophila varient respectivement de 1 à 22x103 UFC.100 ml-1 d'eau, et de 1 à 7,8x103 UFC.100 ml-1. Ces abondances bactériennes subissent d'amples fluctuations spatio-temporelles. Les eaux de sources et de puits analysées sont faiblement bicarbonatées, douces et présentent une minéralisation faible à moyenne. Le pH varie de 3 à 5 et les concentrations en CO2 dissous, de 300 à 532 mg.l-1. Un bon nombre des caractéristiques chimiques de ces eaux est relativement stable au cours du temps, en dépit des fluctuations spatiales apparentes. Le degré de corrélation entre les paramètres chimiques et la dynamique d'abondance des bactéries isolées, est hétérogène. Cela est nettement plus marqué dans les eaux de puits, en raison des conséquences de l'exploitation humaine de ces eaux, à l'origine d'apports allochtones divers.

Mots clés

P. aeruginosa, A. hydrophila, environnement chimique, eau souterraine tropicale, Afrique.

Correspondance

Moïse Nola, Université de Yaoundé 1, Faculté des Sciences, Laboratoire de Biologie Générale, B.P. 812 Yaoundé, CAMEROUN

Courriel : mnola@uycdc.uninet.cm

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-22
© INRS Eau, Terre et Environnement