English    Imprimer          Envoyer par e-mail          

Référence bibliographique

Babut, M. et C. Breuzin (2000). Pertinence d'une sélection des pesticides à mesurer dans un réseau de surveillance de la qualité des eaux superficielles à l'aide d'une méthode simplifiée d'évaluation des risques.Rev. Sci. Eau 13 (4): 363-378.

Texte intégral (PDF)

Résumé

L'une des difficultés rencontrées couramment dans la conception des réseaux de mesure - au moins en ce qui concerne les micropolluants - porte sur la sélection des paramètres à mesurer. C'est notamment le cas pour les pesticides, dont plusieurs centaines sont utilisées en agriculture, mais qu'il est impossible de surveiller dans les eaux en totalité pour des raisons à la fois techniques et économiques. C'est la raison pour laquelle les autorités françaises ont fait procéder à la mise au point d'une méthode de sélection des matières actives utilisées en agriculture basée sur l'évaluation du risque. Dans cette méthode, l'exposition est figurée par un rang combinant les données relatives aux usages des matières actives (superficie, dose par ha) et leurs caractéristiques physico-chimiques. Le danger est représenté par la toxicité, soit pour l'homme, soit pour les espèces aquatiques. Cette approche a été appliquée à l'échelle nationale et dans un certain nombre de régions françaises, dont l'Alsace et la Lorraine. Les résultats des mesures de pesticides réalisées ensuite pendant un an ont été confrontés aux indices d'exposition obtenus. Les substances détectées le plus fréquemment correspondent effectivement à celles dotées des rangs d'exposition les plus élevés (ajustement exponentiel, r² 0.82) ; cependant, le diuron apparaît à une fréquence plus élevée que celle attendue, en raison de ses usages non agricoles. La corrélation est moins bonne pour les substances dont les rangs d'exposition sont proches de la valeur considérée comme significative pour les eaux superficielles, ce qui peut provenir soit de l'utilisation de données erronées lors de la sélection, soit d'un poids insuffisant attribué à certains facteurs dans la méthode de sélection, soit enfin d'aléas météorologiques.

Mots clés

Pesticide, carbendazime, herbicide, triazine, atrazine, diuron, sélection, modèle, risque, indice.

Correspondance

Marc Babut, Cemagref, Groupement de Lyon, 3bis quai Chauveau, 69336 Lyon Cedex 09 FRANCE

Courriel : marc.babut@cemagref.fr
Téléphone : +(33) (0)4 72 20 87 28 / Télécopieur : +(33) (0)4 78 47 78 75

English    imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement