English    Imprimer          Envoyer par e-mail          

Référence bibliographique

Iounes N., Guerbet M., Jouany J.M. et J. Hamel. (2000). Toxicité aiguë comparée du phénol et d'une série de chlorophénols sur des organismes aquatiques et terrestres. Rev. Sci. Eau 13 (2) : 167-173. [courte note]

Texte intégral (PDF)

Résumé

Les chlorophénols sont des composés chimiques couramment utilisés dans de nombreuses applications industrielles et donc retrouvés dans l'environnement.

L'objectif de ce travail est d'abord de comparer la toxicité aiguë du phénol et de cinq dérivés chlorés vis à vis de trois organismes : un protozoaire d'eau douce Colpidium campylum, un végétal terrestre Vicia lens et un mammifère, la souris. Afin d'avoir une comparaison plus large, nos résultats expérimentaux ont été confrontés avec des données relevées dans la littérature sur neuf autres espèces de l'environnement.

A l'exception des mammifères pour lesquels le 2,4 dichlorophénol et le 2,4,6 trichlorophénol sont les moins dangereux, il apparaît que la toxicité est étroitement liée avec le degré de substitution en chlore du noyau phénolique. Plus le nombre d'atomes de chlore est élevé, plus la toxicité est importante.

Cette étude montre d'autre part que dix organismes, parmi les douze étudiés, répondent de façon semblable vis à vis des chlorophénols. Seuls le rat et la souris présentent une sensibilité différente. Cependant, le pentachlorophénol s'avère être le composé le plus dangereux dans tous les cas.

Mots clés

Phénol, chlorophénols, toxicité aiguë.

Correspondance

M. Guerbet, UER Médecine Pharmacie, Laboratoire de toxicologie, 22 boulevard Gambetta, 76183 Rouen Cedex, FRANCE

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement