English    Imprimer          Envoyer par e-mail          

Référence bibliographique

Savary B., Levilly R., Laplanche A., Wolbert D. et M. Lemasle (2000). Formation des ions bromate dans une colonne à bulles: Effets du peroxyde d'hydrogène lors de l'ozonation. Rev. Sci. Eau 13 (2) : 139-154.

Texte intégral (PDF)

Résumé

L'utilisation de l'ozone, aujourd'hui très répandue dans les filières de potabilisation, n'est pas sans effet secondaire. De nombreux sous-produits peuvent se former comme notamment les ions bromates , sous produits finaux d'oxydation des bromures contenus dans les eaux. Malheureusement, le mécanisme de production de cette espèce est complexe et dépend de nombreux paramètres difficiles à appréhender.

Sur une installation pilote de type colonne à bulles fonctionnant à contre-courant, nous avons étudié l'influence de différents paramètres, comme le pH, le temps de contact, la dose d'ozone et la dose de peroxyde d'hydrogène, sur la formation des bromates et la dégradation des pesticides, représentée par l'atrazine.

Les résultats de la littérature ont été confirmés lors de l'emploi unique de l'ozone. La formation des ions bromate est influencée par la présence du peroxyde d'hydrogène. Cet oxydant intervient de manière non négligeable sur la consommation des entités intermédiaires. Le couple HOBr/OBr- peut être oxydé par l'ozone moléculaire et le radical OH° mais peut également être réduit par l'ozone et par le peroxyde sous sa forme acide ou sa base conjuguée. En ce qui concerne la dégradation des pesticides, l'utilisation de peroxyde d'hydrogène couplé à l'ozone favorise l'oxydation de la molécule d'atrazine grâce à la présence plus importante de radicaux hydroxyles.

Une pollution accidentelle en pesticides pourra être traitée par l'ajout ponctuel de peroxyde d'hydrogène avec une augmentation de pH, la formation des bromates sera, dans ce cas, faible. La désinfection sera alors assurée par l'étape de chloration.

Mots clés

Bromates, ozonation, colonne à bulles, peroxyde d'hydrogène, ozone, radicaux hydroxyle, oxydation, réduction.

Correspondance

B. Savary, École Nationale Supérieure de Chimie de Rennes, Laboratoire de Chimie des Nuisances et Gestion de l'Environnement, Avenue du Général Leclerc F-35700 Rennes-Beaulieu, FRANCE

Courriel : Barbara.Savary@ensc-rennes.fr
Téléphone : +33 2 99 87 13 24 / Télécopieur : +33 2 99 87 13 99

English    Imprimer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-22
© INRS Eau, Terre et Environnement