English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Rosset R., Douville S., Ben Amor M. et K. Walha (2000). L'inhibition de l'entartrage par les eaux géothermales du sud tunisien. Étude sur site.Rev. Sci. Eau 12 (4) : 753-764.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Une nappe d'eaux fossiles à grande profondeur (800 à 2 700 mètres) a été mise en exploitation dans le Sud-Tunisien pour alimenter une usine d'osmose inverse située à Gabès ayant une production de 15 000 m3/jour, afin de lutter contre la désertification par irrigation et d'assurer le chauffage de serres pour la production de primeurs. La grande dureté (TH de l'ordre de 100 à 140 °F) de ces eaux géothermales a pour conséquence le colmatage rapide des conduites de distribution : 40 à 50 tonnes de tartre par forage, constitué essentiellement de carbonate de calcium, précipitent chaque année. Ce tartre est constitué d'aragonite comme le montrent la microscopie électronique à balayage et la diffraction des rayons X. Une technique électrochimique, la chronoélectrogravimétrie, permet d'étudier l'inhibition de l'entartrage par des composés de la famille des phosphates inorganiques, des phosphonates organiques et des polycarboxylates. La concentration efficace de chacun de ces inhibiteurs agissant par effet de seuil a été déterminée : elle est de l'ordre de 1,1 à 1,5 mg.l-1 pour l'eau du forage de EL HAMMA. Un essai sur le site de EL MANSOURA a été effectué en privilégiant un inhibiteur produit industriellement dans le Sud-Tunisien, le triphosphate de sodium. A la concentration de 1 mg.l-1 il évite l'entartrage du système de refroidissement de type cascade - piscines et des conduites de distribution.

Mots clés

Eaux géothermales, entartrage, chronoélectrogravimétrie, inhibiteurs, phosphonates, polycarboxylates, triphosphate.

Correspondance

Robert Rosset, Laboratoire de Chimie analytique des Processus industriels, École Supérieure de Physique et Chimie Industrielles de la Ville de Paris, 10 rue Vauquelin, 75005 Paris, FRANCE

Courriel : robert.rosset@espci.fr

English    primer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement