English    Imprimer      Envoyer par e-mail    

Référence bibliographique

Ramirez Zamora R.M. et R. Seux (1999). Oxydation du diuron et identification de quelques sous-produits de la réaction. Rev. Sci. Eau 12 (3) : 545-560.

Texte intégral (PDF)

Résumé

Ce travail étudie la dégradation en milieu aqueux de l'herbicide diuron (N-(3,4 dichlorophényl)-N'-(diméthyl)-urée) par oxydation radicalaire. Des solutions de diuron (0,01 mg L-1 et 5 mg L-1) tamponnées à pH=7 ont été traitées par l'ozone et par le couple peroxyde d'hydrogène-ozone (0,35 mole/mole). Les doses d´ozone appliquées ont été de 2 mg O3 L-1 pour la solution de diuron à 0,01 mg L-1 et 6 mg O3 L-1 pour la solution à 5 mg L-1. Les temps de réaction utilisés ont été de 30 min pour la forte concentration en diuron et de 8 min pour la concentration faible. L'identification de quelques sous-produits par chromatographie gazeuse couplée à la spectrométrie de masse (CG-SM) a été réalisée sur les extraits des solutions traitées.

Les résultats montrent que lors de l'oxydation, le cycle aromatique est conservé pour trois sous-produits : la N-(3,4 dichlorophényl)-N-(méthyl)-urée (DCPMU), la N-(3,4 dichlorophényl)-N-(méthyl)-urée (DCPU) et la 3,4 dichloroaniline (DCA). Ces composés ont été identifiés à la fois dans les solutions de diuron traitées par l'ozone et dans celles traitées par le couple ozone-peroxyde d'hydrogène. La quantification du diuron et des sous-produits identifiés a été faite par chromatographie liquide à haute performance (HPLC). Le pourcentage d'oxydation du diuron par l'ozone et le couple ozone-peroxyde d'hydrogène est élevé (respectivement 80% et 90%), pour les conditions expérimentales : Co=5 mg L-1 ; temps de réaction=30 min et ozone appliqué=6 mg L-1. Le dosage du carbone organique total (COT) a mis en évidence une minéralisation partielle de cet herbicide (" 50%). Le bilan massique de la réaction montre que le DCPMU est un des principaux sous-produits d'oxydation du diuron (de 5 à 7% de la quantité initiale de diuron).

Mots clés

Diuron, oxydation, oxydation radicalaire, identification.

Correspondance

Ramirez Zamora R.M., Instituto de Ingeniería, Universidad Nacional Autónoma de México Apdo, Postal 70-472 Coyoacán, 04510, MEXIQUE

Courriel : rmrz@pumas.iingen.unam.mx
Téléphone : 622 33 20 / Télécopieur : 616 21 64

English    primer          Envoyer par e-mail          


     


Mise à jour: 2006-12-20
© INRS Eau, Terre et Environnement